Veille

Une page de veille sur l'actualité de sites (par ordre alphabétique)

a-brest, usages et appropriation du numérique

Cette initiative fait partie des 32 projets soutenus par la Ville de Brest dans le cadre de l'Appel à Projets "Usages du numérique" 2022.

Note d'intention

Comment s'approprier un univers culturel et un nouveau territoire grâce à un projet numérique ?

Depuis 2016 l'UPE2A NSA (Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants non scolarisés antérieurement) du collège Saint-Pol-Roux accueille chaque année une quinzaine d'élèves venant de pays différents. Venus d'Afghanistan, d'Erythrée, du Mali, du Soudan, du Pakistan, d'Ethiopie ou d'ailleurs, ils découvrent tous au collège Saint-Pol-Roux la langue et la culture française, le monde de l'école, et la vie des adolescents brestois. Ils sont intégrés dans les classes ordinaires du collège, dont ils sortent environ 12h par semaine pour être pris en charge par le dispositif UPE2A NSA pendant leur première année de scolarisation.

Pendant l'année 2022, un projet pédagogique a vu le jour autour de l'Association Sportive du collège. Il s'agissait pour les élèves de l'UPE2A NSA de réaliser une vidéo pour présenter et expliquer les règles du foot en salle : futsal. Nicolas Leborgne, réalisateur, a accepté d'accompagner ce projet, de former les élèves à la prise de vues et de son, de tourner avec eux les différentes scènes, et de procéder avec eux au montage. Les élèves ont tout de suite adhéré au projet, et l'enseignante a pu apprécier les progrès qu'ils ont réalisés dans la pratique de la langue orale, mais aussi dans la lecture et l'écriture lors des phases préparatoires. Leur implication, leur concentration, et leur investissement ont permis la production d'une vidéo dans laquelle ressortait leur fierté de prendre la parole. Cette première collaboration a laissé entrevoir la possibilité d'aller plus loin avec ce public éloigné des technologies numériques, et ainsi est né ce projet, un partenariat entre l'association Côte Ouest et le collège Saint-Pol-Roux.

En 2022, l'association Côte Ouest, avec Sandrine Baud, l'enseignante référente, fera une sélection de plusieurs courts-métrages spécifiquement pour les élèves de l'UPE2A. Les films devront être de potentiels déclencheurs créatifs. Regarder ensemble, vibrer ensemble, est une étape importante dans la mise en place du processus artistique. Un film est une création commune et dès la première rencontre nous aurons à cœur de créer du collectif autour de ce projet. Regarder ces films, c'est aussi se construire un socle commun auquel on pourra revenir à tout moment. Suite à la projection nous nous exprimerons tous sur la base d'un questionnement très simple mais essentiel : qu'as-tu aimé dans ces films que l'on a vus ensemble ? Que ce soit les décors, les acteurs, l'histoire, la musique, la réalisation, les couleurs, le désir de film à venir se construira sur l'envie de reproduire des motifs que l'on aura mis en exergue dans ces premiers échanges. Une trame narrative s'inspirant des histoires présentées sera alors déployée en collaboration avec l'auteur réalisateur, Nicolas Leborgne.

A partir de cette trame, les élèves, le réalisateur, et l'enseignante entameront un travail d'écriture et de préparation qui aboutira au tournage d'un film dont le décor principal est la ville de Brest, et l'univers celui des adolescents. Les élèves de l'UPE2A deviendront non seulement les scénaristes et les réalisateurs de cette histoire, mais aussi les narrateurs, la voix off, les guides de ce récit en images et en sons. Ils solliciteront des élèves d'autres classes pour de la figuration dans les scènes de groupe. Ce travail de transposition cinématographique participera à leur cheminement dans l'appropriation d'un nouveau territoire, et d'un nouvel univers culturel, à hauteur d'adolescent.

Ces jeunes qui débutent seulement leur scolarisation et sont très éloignés du numérique apprendront alors à utiliser des outils techniques au service de l'expression par l'image. Ils seront amenés non seulement à manipuler la caméra, la perche, le micro, mais ils devront réfléchir à toutes les composantes de l'expression multimédia. Ils seront alors associés par binômes aux différentes phases du montage, qui se fera sur ordinateur. Ils découvriront les fonctions de base d'un logiciel de montage. Ces élèves très éloignés du monde du numérique apprendront non seulement les enjeux du montage, mais aussi à manipuler, couper, coller, superposer, faire des transitions, et surtout voir sous leurs yeux émerger une histoire. Se posera enfin la question de la diffusion et de la publication : comment et pourquoi diffuser la vidéo que nous avons créée ensemble et dont nous pouvons tirer fierté ? Auprès de qui ? Par quels réseaux ? Nous apprendrons à valoriser une œuvre numérique dont nous pouvons tirer fierté.

L'objectif de ce projet est aussi, par la création artistique, de faire évoluer les élèves dans leur maitrise de la langue et des codes nécessaires dans le monde contemporain. Réfléchir ensemble, débattre, faire des choix, et prendre des décisions, argumenter, trouver une cohérence artistique, créer un univers singulier, manipuler des outils numériques, réfléchir aux enjeux de la publication sur internet, toutes les taches réalisées permettront de développer l'autonomie et l'initiative, la créativité, la capacité à mener un projet collectif et d'accéder au monde numérique.

Nous espérons donc amener par ce projet ces jeunes nouvellement arrivés, dont beaucoup de mineurs isolés, à construire un rapport fécond à l'image, au récit, à la culture, qui les aide à s'ancrer individuellement et collectivement dans leur nouveau territoire et à s'emparer des outils numériques comme outils d'expression et de créativité.

Contenu et progression

Première étape : la découverte d'un festival de cinéma - Festival du Film Court

Novembre 2022
Les élèves se rendent à la 37ème édition du Festival européen du Film Court de Brest. Ils assistent à une des séances et participent au prix des scolaires en tant que jury. Ils découvrent une salle de cinéma, certains pour la première fois. C'est l'occasion d'un travail sur la forme du court métrage : différentes techniques et narrations sont abordées.

Deuxième étape : Présentation par l'association Côte Ouest d'une sélection particulière de 3 films courts

Décembre 2022
Les films seront choisis en concertation avec le réalisateur et l'enseignante pour cibler des histoires auxquelles les jeunes pourraient être sensibles. C'est un temps de collecte d'éléments narratifs et artistiques qui seront transposés dans le projet à venir.

Troisième étape : création d'une trame narrative puis écriture d'un scénario

Janvier- février 2023
En classe, nous prendrons le temps de faire émerger des idées, d'expérimenter, d'explorer les possibles sans se limiter. L'objectif sera de réussir à concentrer notre histoire en une phrase pour la redéployer ensuite en différentes scènes que l'on appellera « tableaux ». Pour que le film puisse être facilement réalisable chaque scène sera en effet constituée d'un seul plan qui embrassera toute l'action. Nous prendrons le parti d'intégrer dans l'image un narrateur pour chacun de ces tableaux. Ces choix de réalisation, nés de contraintes pratiques feront émerger la forme singulière de cette œuvre.

Quatrième étape : préparation, formation aux outils

Mars 2023
Avec les élèves, nous choisirons les décors dans et hors du collège, les costumes, les accessoires. Ils feront aussi appel aux collégiens des classes ordinaires pour leur demander de tenir des rôles secondaires dans certains tableaux. Des temps de réflexion sur la mise en scène, de répétition et de direction d'acteurs seront aussi prévus. En classe, les élèves apprendront d'abord avec le réalisateur à utiliser les outils de prises de vue et de sons.

Cinquième étape : tournage

Avril 2023
Le cinéma est un travail d'équipe : la synchronisation des tâches techniques et artistiques est nécessaire au bon déroulement d'un tournage. A cette occasion, les élèves apprendront également le vocabulaire spécifique sur un plateau et les différents métiers du cinéma. Forts de cette expérience, les élèves s'engageront dans le tournage de leur propre film, prenant tour à tour les rôles de technicien, de réalisateur, d'acteur et de narrateur.

Sixième étape : montage

Mai 2023
Un film s'écrit trois fois : à l'écriture, au tournage, mais aussi au montage. Les élèves participeront à chacune de ces trois étapes.

Etape finale : diffusion

Juin 2023
Un film existe par son public. Plusieurs séances de projection seront prévues pour ce film : au collège Saint-Pol-Roux, pour les élèves des autres classes, au collège Alain, de Crozon, avec qui un échange interculturel est mené depuis plusieurs années. Les élèves réfléchiront ensuite à la diffusion de leur film vers d'autres publics via les réseaux.

*****************************************************************************************

Association Côte Ouest
16 Rue de l'Harteloire - BP 31247
29212 Brest CEDEX 1 - France
02 98 44 03 94 / brestfestival@filmcourt.fr


Accéder à l'intégralité du contenu

Bretagne Créative, innovation sociale et transitions

Samedi 2 octobre 2021 14h 17h Locoal-Mendon – Salle Emeraude

Vous aimez la nature, vous souhaitez la comprendre pour mieux agir, rejoignez notre réseau « Les habitants sentinelles du climat ».

Vous contribuerez à la constitution d'un observatoire participatif et local des changements liés au dérèglement climatique, un outil indispensable à la prise de décision à la restauration ou à la préservation de la nature.

Vous avez à disposition un carnet de bord, réalisé par Clim'actions avec l'aide de plusieurs partenaires qui a été largement distribué aux premiers habitants sentinelles (projet né en 2019)

D'après 7 critères et plus de 24 indicateurs, ce carnet vous accompagne dans vos observations sur :

  • La biodiversité (les oiseaux, la végétation, les insectes, les batraciens)
  • Les modifications de température de l'eau et de l'air
  • Des évènements climatiques exceptionnels
  • L'évolution des activités humaines

Pour accomplir cette mission, dans les meilleures conditions, Clim'actions organise une formation intitulée : « Apprendre à reconnaitre et à collecter les signes du changement climatique »

Elle se déroulera : Le 02/10/2021 à la salle Emeraude – Commune de Locoal-Mendon de 14h à 17h

Cette après -midi sera animée par plusieurs intervenants :

  • Dominique Pirio, présidente de l'association Clim'actions et pilote du projet présentera le projet HABITANTS ! DEVENEZ SENTINELLES DU CLIMAT
  • Laurent Labeyrie, océanographe, définira le changement climatique, ces causes et conséquences sur notre environnement.
  • Aline Velot, chargée de développement pour le projet « De nouvelles forêts pour la biodiversité et le climat » au sein de Clim'actions, expliquera à l'aide d'exemples concrets les effets du changement climatique sur la biodiversité.
  • Bruno Tandeau de Marsac, vice-président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux de Bretagne (LPO) présentera les signes du changement climatique dans le comportement des oiseaux
  • Patrick Philipon, Bretagne Vivante (BV) présentera les signes du changement climatique dans le comportement de la flore.

Suite à cette formation, nous vous accompagnerons lors de sorties natures prévues durant toute la saison 2021/2022. A l'aide du carnet de bord, vous serez à même d'observer, de récolter de nouvelles données mais aussi d'informer les acteurs du territoire.

Ces informations viendront nourrir l'observatoire et permettront le développement d'outils d'analyse sur une longue durée.

Inscription à l'adresse suivante afin de vous apporter un : biodiversite@climactions-bretagnesud.bzh

Cet évènement s'inscrit dans le cadre d'un projet animé par

  • Auray Quiberon Terre Atlantique et 7 acteurs locaux tous engagés dans une dynamique de transition écologique :
  • Aloen,
  • Cap des Possibles,
  • Clim'actions Bretagne Sud,
  • Nature et Traditions du Pays d'Auray (écomusée de St Dégan),
  • Les Lucioles Ria d'Etel en Transition,
  • SCIC Écovillage de Keruzerh (en lien avec Ce qui relie),
  • SCIC Lucioles Energies )

Coopération, mise en réseau et démarche collective sont donc au coeur de ce projet baptisé « Un territoire apprenant et engageant pour les transitions »

Avec le soutien de la Région Bretagne, l'ADEME Bretagne, l'agence de l'eau Loire-Bretagne et l'Office Français de
la Biodiversité.

L'article Devenez sentinelles du climat est apparu en premier sur Clim'actions.


Accéder à l'intégralité du contenu

La Mce propose une mission de service civique « Appui au déploiement de la mesure citoyenne en Santé-environnement ». La mission commence à partir de novembre 2021.

offre-mission-service-civique-ambassadair

La Mce propose une mission de service civique « Appui au déploiement de la mesure citoyenne en Santé-environnement » à partir de novembre 2021.

L'article Ambassad'air : offre de service civique est apparu en premier sur Mce.

Présentation de la Mce

La Maison de la consommation et de l'environnement (Mce) est une association loi 1901 fonctionnant avec une équipe de salarié-e-s. Elle accompagne les associations et les projets par un appui opérationnel et technique, et par l'accueil du public. La Mce développe notamment des missions autour de 3 axes complémentaires :

- le service aux associations membres
- l'action collective à travers des projets inter-associatifs sur tous sujets liés à la consommation, à l'environnement, à la nutrition et au cadre de vie.
- l'information et la sensibilisation du public et des professionnels.

A noter que la Mce héberge 29 associations de défense des consommateurs ou de l'environnement.

Contexte

La Mce développe, entre autres, des projets citoyens, afin de rendre les habitants acteurs des questions de santé-environnement. Dans ce cadre, elle anime depuis 2016 l'opération Ambassad'Air. Celle-ci consiste en la mise à disposition de micro-capteurs afin que les habitants de Rennes mesurent la qualité de l'air, tant sur leur quartier que dans leurs logements.

D'ailleurs, sur la base de cette expérience, la Mce déploie maintenant d'autres opérations de mesure citoyenne, sur d'autres thèmes de la santé-environnement, à l'échelle régionale. Ces opérations s'inscrivent dans le Plan Régional de Santé-environnement soutenu par l'État et la Région Bretagne.

Pour l'accompagner sur ces missions, la Mce propose donc une mission de service civique à un·e personne volontaire sur la période de novembre 2021 à juin 2022 (28 heures / semaine).

Objectifs de la mission

Mesure citoyenne de l'air à Rennes :

- Suivi des habitants volontaires pour la mesure de la qualité de l'air : prises de rendez-vous pour la mise à disposition de matériel, réponses à leurs questions…
- Mise en place et à la réalisation d'animations pour les habitants : balades de mesure, cafés citoyens, stands d'informations, etc.
- Animation des liens entre les habitants volontaires, les équipements de quartiers (maisons de quartier, MJC…) et les partenaires du projet.
- Valorisation des initiatives via une newsletter et les outils existants (réseaux sociaux, site internet).

Au-delà de l'opération Ambassad'air, dans le cadre du déploiement régional d'un réseau de mesure citoyenne, le/la volontaire pourra également accompagner le chargé de mission en charge de ce dossier dans les rendez-vous avec les partenaires. Mais aussi participer aux animations (conférence-débat, ateliers) en direction des citoyens, actions de mesure, communication.

De plus, le/la volontaire pourra être force de propositions pour la mise en œuvre d'initiatives complémentaires, dans le cadre de la mission confiée.

Pratique

- Lieu de réalisation de la mission : Rennes (proche gare, métro, bus).
- Mission proposée de novembre 2021 à juin 2022
- Durée hebdomadaire : 28 heures (organisation du temps de travail à définir de manière concertée). Attention : les horaires de mobilisation du/de la volontaire peuvent varier en fonction du planning des actions organisées (en soirée ou en week-end ponctuellement)

Télécharger l'offre de mission service civique

Merci de transmettre votre candidature (CV et lettre de motivation) à Jacques Le Letty (chargé de mission Santé-environnement/ 02 99 30 39 99) : jacques.leletty@mce-info.org

CV et lettre de motivation à retourner, avant le 15 octobre 2021, 17h.


Accéder à l'intégralité du contenu

Atelier Présentation et prise en main de la malle pédagogique "Ensemble Jardinons au naturel" -

Mercredi 15 décembre 14h30-17h

Maison de la consommation et de l'environnement Retour ligne automatique
48 boulevard Magenta, Rennes


Accéder à l'intégralité du contenu
certains articles de Bretagne Creative ont pour source Transition citoyenne au pays de Brest, Climactions Bretagne sud ou la Maison de la consommation et de l'environnement à Rennes qui ne figurent pas dans cette revue faute de mot clé spécifique

Bretagne-Educative, le magazine

L'opération « Je fabrique mon matériel pédagogique » est un événement gratuit qui invite toutes celles et ceux qui le souhaitent (enseignants, élèves, parents, éducateurs, etc.) à venir dans un fablab pour découvrir la culture « lab » et les outils de fabrication numérique qui s'y trouvent et en profiter pour fabriquer votre propre matériel pédagogique avec le soutien de pédago-makers. En Bretagne, l'évènement va se dérouler sur un mois du mardi 26 avril au mardi 24 mai sur les villes de Brest, Janzé, Lannion et Rennes avec les fablabs locaux partenaires du projet.

capture_d_e_cran_2022-05-02_a_14.25_12.png

/>Initiée par l'association Tiers Lieux Edu, l'opération Je Fabrique mobilise plusieurs acteurs en Bretagne : coopératives pédagogiques numériques, Ateliers Canopé, Association Petits débrouillards Grand Ouest, La Fabrique de la Roche aux fées, l'édulab Rennes 2, My Human Kit, FabLab de Lannion, les Fabriques du Ponant, Edulab Pasteur, Mobilab de Rennes.

capture_d_e_cran_2022-05-02_a_14.25_21.png

/>À cette occasion, les Ateliers Canopé des quatre départements bretons vont proposer des temps de découverte du dispositif Fablab à l'école, en cours de déploiement, qui permet à des classe d'écoles élémentaires de se constituer un petit makerspace de classe.

> Comment puis-je participer ?

Plusieurs évènements vont venir rythmer le mois Je fabrique en Bretagne. La participation est libre et gratuite et vous pourrez fréquenter autant de lieux que vous souhaitez.

  • Mardi 26 avril à 17h30 : webinaire d'information (replay ci-dessous)
  • Mercredi 04 mai de 17h00 à 20h00 : soirée de lancement à la Fabrique de Janzé pour un premier contact avec les machines, réfléchir à des projets possibles et découvrir des projets déjà réalisés pour s'inspirer
  • Du mercredi 04 mai au lundi 23 mai : venez fabriquer votre matériel dans les fablabs impliqués dans l'opération. Ils vous accueillent et vous accompagnent sur des créneaux définis dans l'agenda ci-dessous

  • Mardi 24 mai de 18h00 à 21h00 : soirée de clôture conviviale à l'édulab Pasteur autour d'un verre. Ce temps est prévu pour permettre de finir les objets, achever la documentation et se projeter sur d'autres projets collaboratifs.

> Que pourrais-je venir fabriquer sur cette opération ?

Tous les idées et projets sont les bienvenus ! Vous pouvez venir avec des objets existants que vous souhaiteriez reproduire et/ou améliorer ou personnaliser à vos propres besoins. Vous pourrez faire le point avec les fab managers pour discuter de la faisabilité et être accompagnés dans les étapes de réalisations et de fabrication.

Pas d'idée ? En plus d'idées qui ont déjà pu être développées dans les fablabs concernés, voici la plate-forme de documentation dédiée : https://fabriqueedu.tierslieuxedu.org/ 31

Vous y retrouverez les créations partagées élaborées durant d'ancienne cession de l'opération " je fabrique mon matériel pédagogique". C'est aussi cette plate-forme qui sera documentée des nouvelles idées développées sur cette édition bretonne. Ce que vous pourrez fabriquer dans un des fablabs pourra être poursuivi dans un autre, car vous y retrouverez le même matériel de fabrication durant cette opération ainsi que des ressources humaines.


Accéder à l'intégralité du contenu

Chers enseignants, étudiants, professionnels,

West Conf' vous invite le 27 octobre 2021 à la journée “Innover pour apprendre” à l'UBO de Brest. Les conférences seront également diffusées en live.

Le thème de l'évènement ? Le développement de compétences par la pédagogie de projet. Cette journée a pour but de mettre en avant l'importance de l'acquisition de compétences concrètes dès le secondaire pour permettre à chacun de s'insérer dans la vie active et citoyenne.

Rendez-vous sur notre site web !

Au programme ?

Des conférences (réservation conseillée à contact@westconf.fr, également diffusées en live) :

• Catherine ARCHIERI | 9h30 - 10h00 | La pédagogie de projet : rapide aperçu.
L'idée est d'amorcer une définition de la pédagogie de projet, rappeler son origine, ses caractéristiques et les étapes de la démarche pour la mettre en place.

• Sylvain CONNAC | 10h30 - 12h00 | Le développement de compétences par la pédagogie de projet dans l'enseignement secondaire.
Les pédagogies de la coopération sont intéressantes pour diverses raisons : élargir le point de vue des élèves par la confrontation des idées, lutter contre l'isolement face à la difficulté par le soutien mutuel, diversifier les sources d'aides potentielles, faire vivre les valeurs de la République. Certaines pratiques coopératives participent au développement de compétences. C'est en particulier le cas pour le travail en équipe présent dans les démarches de projet.

Dans cette conférence, nous distinguerons travail en équipe de travail en groupe, puis travail en équipe de travail d'équipe. Nous étudierons également les organisations des démarches de projet qui conduisent les élèves à en retirer un bénéfice individuel, plutôt que seulement participer plus ou moins activement à un projet commun.

• Benoit JOSSET | 15h00 - 15h45 | Comment mettre en place des projets collaboratifs européens ?
À travers cette conférence, découvrez les projets européens à destination du public scolaire. De l'aspect théorique à la mise en place pratique, vous assisterez à une conférence complète vous permettant de constater les bénéfices que peuvent apporter ces projets.

• Christelle LISON | 15h45 - 16h30 | Pédagogie de projet : qu'en est-il outre atlantique ?
Spécialisée dans l'enseignement supérieur et les innovations pédagogiques, Christelle Lison nous éclairera sur la pédagogie outre-mer, et notamment canadienne. En effet, les conférences qu'elle a pu déjà réaliser en France lui permettront d'effectuer un comparatif intéressant. Elle pourra alors présenter les bénéfices et limites du fonctionnement par projet.

Des ateliers (sur inscriptions, uniquement en présentiel) :

• Réseau Canopé | 10h30 - 12h00 | 15h00 - 16h30 | Chloé PRUNET - Objectif Développement Durable.
Réseau Canopé exerce des missions de formation, de production et de mise à disposition de ressources et se services éducatifs à destination des enseignants et de la communauté éducative.

Venez découvrir le kit d'affiches “Objectifs de Développement Durable” proposé par la fondation Good Planet et Canopé, et vivre un moment d'interaction autour de l'éducation au développement durable.

• Enactus | 10h30 - 12h00 | 15h00 - 16h30 | Hasna IBRAHIM HASSAN - La créativité au service du développement de projets nouveaux.
Enactus France est une association experte de la pédagogie expérientielle et de l'engagement, créée en 2002 et membre du réseau Enactus WorldWide (ONG présente dans 37 pays). L'association accompagne les lycéens, les étudiants et les professionnels à développer leurs compétences pour innover et agir au service du plus grand nombre (pour aller plus loin : enactus.fr).

Enactus vous propose d'expérimenter des techniques de créativité pour faire émerger des idées de projets, qui répondent à des enjeux sociaux ou environnementaux.

• EDF | 10h30 - 12h00 | 15h00 - 16h30 | Alain LARGENTON - A la découverte des ateliers EDF.
À travers cet atelier, découvrez les activités proposées par EDF pour enseigner les énergies de manière ludique. Avec les visites, ateliers et fiches, montrez à vos élèves le parcours de l'énergie ainsi que les différents métiers en lien avec ce domaine. Ainsi vous compléterez vos enseignements de manière originale.

Un retour d'expériences (également diffusé en live) : Table ronde - Découverte de différents projets pédagogiques | 13h30 - 14h30
Avec la présence de :

Jean-Michel LE BAUT pour présenter le projet i-voix : réinventer les humanités dans l'ère numérique. Depuis une dizaine d'années, le projet i-voix est un espace en ligne de lecture et d'écriture, de création et d'échange, autour de la littérature. Les 1ères du lycée de l'Iroise à Brest y mènent tout au long de l'année une appropriation vivante et innovante des œuvres pour inventer au quotidien une réconciliation de la culture du livre et de la civilisation de l'écran. Avec une dynamique étonnante : 28 000 articles publiés par les élèves et 2 700 000 visiteurs !

Catherine GRIFFIG pour présenter son projet pédagogique « 1,2,3 naviguons… » portant sur la rénovant de la Yole ‘Ar Loc'h' du Collège Le Verger par les élèves de 3ème SEGPA du Collège. En partenariat avec l'association Mod Kohz, l'entreprise Charpentier de Marine du Morbihan, les élèves de 3ème SEGPA du Collège découvrent les métiers en rénovant la Yole en vue de renaviguer avec. Ce projet d'équipe pluridisciplinaire et intergénérationnel est né car certains de ses élèves se destinaient à la menuiserie et elle souhaitait leur faire découvrir les métiers de charpentier de Marine ainsi que les métiers liés à la mer.

Ivanne HUREAU, professeur de sciences physiques et chimiques depuis 8 ans (4 ans TZR Loiret Est puis 4 ans en poste fixe au collège Roz Avel à Guerlesquin), a eu l'occasion de mener de nombreux projets avec ses élèves, projets généralement interdisciplinaires. Durant l'année scolaire 2019 – 2020, avec sa collègue de Lettres Classiques, elles ont pu proposer au groupe d'élèves latinistes de 4ème un projet nommé “La cosmétique de l'Antiquité”. Les objectifs principaux étaient de décloisonner les matières dites “scientifiques” et “littéraires” et d'éveiller la curiosité des élèves vers les sciences, les langues et cultures de l'Antiquité.

Programme complet sur notre site web !

RDV Mercredi 27 octobre
Ouverture des portes : 9h
Début de la journée : 9h30

Faculté Victor Segalen,
20 rue Duquesne
29 200 Brest

Plus d'informations sur la journée et inscriptions aux ateliers sur westconf.fr

La participation est gratuite. L'inscription est obligatoire pour les ateliers.
La réservation aux conférences est conseillée et possible par e-mail.
Un pass sanitaire sera demandé pour accéder à l'évènement.


Accéder à l'intégralité du contenu

Voici la proposition, portée à son démarrage par le réseau prof@brest, d'un espace collaboratif convivial et facile d'usage pour croiser les initiatives des acteurs et actrices de l'éducation sur le territoire breton. A la différence, du magazine Bretagne Educative, espace de publication d'articles, c'est un wiki basé sur des formulaires renseignés en quelques minutes. Les fiches initiatives et ressources sont structurées en base de données pour faciliter l'accès aux informations. C'est un espace complémentaire qui poursuit le même but [1] : montrer combien la Bretagne foisonne d'initiatives en matière éducative, favoriser par la publication en ligne l'esprit d'innovation et de partage , tisser des liens entre les acteurs et actrices de l'éducation sur le territoire breton.

Bretagne Educative, le wiki : http://bretagne-educative.xyz/

Simplifier le premier pas

En 2019, dans le prolongement des Coopératives Pédagogiques Numériques, le site « Bretagne Educative » ouvrait un espace de publication en ligne pour donner à voir la créativité des enseignant•es et des élèves, les projets des établissements et des associations, les événements organisés dans et hors l'Education nationale, les mutations en cours de la pédagogie.

En deux ans et malgré la crise du covid, plus de 300 articles ont été mis en ligne avec environ 4 000 visiteurs par mois. Cet espace d'écriture ouvert à tous les acteurs éducatifs d'un territoire reste original en France et nous souhaitons le poursuivre.

Mais l'écriture d'un article demande du temps et n'est pas dans la culture de beaucoup de porteurs d'initiatives d'abord engagés dans l'action.

La proposition aujourd'hui de l'usage d'un wiki basé sur des formulaires vise à simplifier le premier pas possible pour cette mise en réseau des initiatives,

L'apprentissage des Riposte Créative

Durant la crise du Covid nous avons expérimenté avec la direction innovation du CNFPT (Centre National de Formation des Personnels Territoriaux) les Riposte Créative basés sur un wiki [2], outil très souple à organiser et basé sur des formulaires.

Ces Riposte Créative ont essaimé tels Riposte Créative Bretagneavec Benoit Vallauri du Tilab, Riposte Créative Pédagogique avecInnovation Pédagogique ouRiposte Créative Gironde sur l'agenda 21 du département de la Gironde.

Nous y avons appris l'intérêt d'un espace collaboratif ouvert

- où l'organisation du site évolue au fur et à mesure de la mise en place de groupes de travail ou de nouvelles modalités comme les cercles d'apprentissage mis en place au CNFPT
- qui permet de renseigner rapidement une initiative, une ressource et de la cartographier dès que l'on indique l'adresse.

Ces espaces collaboratifs pratiqués depuis 18 mois ont montré qu'un environnement convivial facilite la contribution par l'usage de formulaires très simples d'usages : les fiches initiatives, ressources, acteurs. Même si Bretagne éducative est ouvert en écriture, notre expérience, confortée par celle d'autres sites participatifs brestois montre que cela ne reste pas facile pour beaucoup (problème de temps et surtout d'habitude d'écrire publiquement).

L'expérience de Riposte Créative Bretagne avec 500 fiches initiatives géolocalisées ouvre un pas possible en documentant une initiative, une ressource via un formulaire.

Utiliser un wiki convivial

Cet espace est basé sur un logiciel libre convivial yeswiki (avec des « fermes à wiki » qui en facilitent l'installation [3].

Le développement de cet outil est animé par un réseau d'acteur.ice.s de la coopération ouverte [4], avec comme deux lignes directrices : la facilité d'usage
- les pages comme les menus sont modifiables d'un simple double clic
- et comme un wiki le permet, l'historique de chaque page permet un retour en arrière en cas d'erreur

et la réutilisation des contenus par
- des bases de données transposables d'un wiki à l'autre en quelques minutes
- des licences qui favorisent la réutilisation (logiciel libre, contenus généralement en Creative Commons)
- une interopéabilité avec d'autres outils qui permet d'importer et d'exporter des contenus (via le mécanisme du web des flux rss).

Destiné à des acteurs de la formation cet outil évolue en intégrant des fonctionnalités de fabrication d'e-book, de partage de contenus et de parcours de formation. [5].

Au delà de la publication d'articles, nous proposons de développer un nouveau volet autour d'un espace collaboratif de type wiki facilitant la coopération ouverte entre acteurs.

A vous de le tester c'est ici

- pour regarder
- pour tester une fiche initiative, une fiche ressource

Un projet initié par le réseau prof@brest

Un peu comme au démarrage de Bretagne Educative, ce projet est porté initialement par le réseau coopératif prof@brestt avec un soutien sollicité de la ville de Brest dans le cadre de l'appel à projet sur les usages du numérique.

Le projet démarre sur le territoire est de Brest et de pays de Brest. Durant ce premier semestre 2021, nous allons présenter ce projet aux acteurs et actrices de l'éducation pour tester l'intérêt des fiches initiatives et ressources.

Mais il est ouvert sur la Bretagne, aux coopératives numériques portées par le rectorat,aux associations d'éducation populaire et d'éducation à l'environnement, aux projet éducatifs territoriaux… si vous voulez y participer, ce sera avec plaisir que nous vous invitons à cette cette collecte en coopération ouverte
prof@brest.

Le réseau coopératif prof@brest, initié en 2014, regroupe des acteurs autour de l'éducation ouverte et créative (une centaine d'inscrit.e.s sur la liste de diffusion), après un petit retrait durant la crise du covid, il fait sa rentrée le 12 octobre : Prof@Brest le 12 octobre 2021 : l'Ecole en partages

Des suites possibles ?

Pour la suite on peut imaginer que cette mise en réseau permette de tisser des liens entre les acteurs et actrices de l'éducation sur le territoire breton sur des questions thématique comme

  • la fabrication – réparation qui s'inscrit dans la démarche des fablab en Bretagne et du réseau fab@brest
  • l'expression par les élèves acteurs (tels les projets i-voix ou les radios lycéennes)
  • les communs pédagogiques [6]
  • la prise en compte de la transition écologique dans l'éducation (sujet déjà présent dans nombre d'initiatives tant d'établissement scolaires, d'équipes pédagogiques que d'associations d'éducation populaire ou d'éducation à l'environnement)
  • la prise en compte des familles en précarité et éloignées de l'école
    les cultures numériques.
  • les tiers lieux...

L'usage de cet outil correspond aussi à une diffusion à travers les formations animacoop, l'usage pour le 10ème Forum des usages coopératifs ou des initiatives comme la plate forme labaccèssur l'inclusion numérique et l'accès aux droits du Tilab.


Quelques textes en liens


[1] repris de l'éditorial de Bretagne Educative

[2] ici le logiciel libre yeswiki

[3] ce sont des serveurs qui permettent de générer en quelques clics un nouvel espace pour son projet

[4] qui mettent en œuvre dans une dizaine de territoires les formations Animacoop

[5] mais cela sera pour un peu plus tard pour ce qui nous concerne

[6] avec en particulier l'usage du volet gestionnaire de contenus de l'outil yes wiki (voir Des contenus ouverts à la coopération ouverte en formation, réponse aux urgences de la transition écologique )


Accéder à l'intégralité du contenu

Coopérations blog

Un avant-projet issu de la première réunion d'échange, un projet qui reste à affiner et enrichir de partenariats et qui peut être essayé ici si vous voulez décrire une ressource utilisée dans une formation aux communs.

Suite à a la création du groupe « transmission » de laCoop des communs et en parallèle des projets déjà proposés (une fresque des communs, formation au sein de la Coop, un colloque à Cerisy) voici la proposition d'un espace collaboratif de ressources pédagogiques réutilisables autour des communs.

Ce projet a pour objet de faciliter l'accès à des ressources pédagogiques pour la diffusion des notions et de la pratique des communs.

Il est inspiré dans sa cette première description de l'espace Riposte Créative Pédagogique qui propose des bases de données décrivant à l'aide de fiches et de mots clés des ressources, initiatives, enregistrements de webinaires et depuis la semaine passée un agenda.

Une base de données me semble plus pertinente qu'une simple page wiki par l'usage de mots clés associés à chaque ressource et d'une description qui peut être plus fine que la simple référence à une ressource. En particulier il me semble important de décrire des cas d'usages de la ressource, ce qui fait souvent défaut dans les « ressources éducatives libres ».

« dans telle formation, animation .. nous avons utilisé cette ressource ... »

Ce qui peut être documenté par le croisement de fiches ressources, initiatives et acteurs favorisant la réutilisation par des analogies d'usage.

L'usage de l'outil Yeswiki permet de repartir à peu de frais d'un existant (Riposte Créative Pédagogique) et d'avoir une approche modulable où les champs des bases de donnée peuvent être revus après une période de test. L'expérience des Riposte Créative (CNFPT, Bretagne, Gironde, Pédagogique) a aussi montré la facilité d'usage par des personnes d'une documentation par formulaire (fiche) tels les ateliers de co-rédaction.

Enfin le couplage avec des fonctionnalités de LMS [1]disponibles sur cet outil peut aussi permettre dans un second temps de proposer des briques réutilisables dans un projet de MOOC connectiviste [2]sur les communs (projet en gestation par ailleurs).

Dans l'échange de ce mardi 24 janvier une appellation de « Communs en communs » a été proposée pour démarrer un prototype de cet espace collaboratif de ressources autour des communs.

Ce projet initié par la Coop des Communs se veut ouvert à des partenariats d'acteurs intéressé et/ou pratiquant une pédagogie des communs tels le réseau des animateurs Animacoop, le CNFPT, le RTES, Remix the commons, les porteurs du projet de MOOC...

L'expérience des Riposte (et d'autres sites contributifs) nous a appris que la question du détournement par des contenus hors sujet était quasi inexistante. La difficulté est d'amener à contribuer pas de contrôler ! Toutefois pour anticiper et ne pas mettre des barrières à priori on peut associer à l'espace un collectif d'animation pouvant intervenir sur un contenu jugé problématique.

Dans les tâches à engager d'ici la prochaine réunion du groupe transmission (début mars)

  • ouverture d'un espace collaboratif
  • réunion des personnes intéressées pour une première définition des champs descriptifs
  • identification de réseaux concernés par la pédagogie des communs et de personnes contributrices à ce projet
  • identification de ressources pédagogiques et de cas d'usages pour un test de la base de données.

Dans un second temps peut-être traiter

  • de l'animation de l'espace
  • d'une base initiatives et acteurs (cas d'usages, formations existantes ..)
  • et d'un possible programme de webinaires.

Merci aux personnes intéressées de leurs remarques sur la création de cet espace, la démarche proposée.



Accéder à l'intégralité du contenu

Si des initiatives comme les MOOC, les universités thématiques ou les blogs d'enseignants ont permis de mettre à disposition des contenus pédagogiques, la coopération ouverte en co-production, en réutilisation par des enseignants ou formateurs de structures différentes est peu courante.

La plate forme Yeswiki, (utilisée notamment dans les Riposte Créative) propose aujourd'hui un gestionnaire de contenus (LMS) conçu pour faciliter la coopération ouverte en formation.

En voici une présentation par Laurent Marseault en introduction au webinaire du 1er octobre à 17h organisé par Riposte Créative Pédagogique.

Cette démarche s'inscrit dans la réponse à l'urgence de la prise en compte des Transitions écologiques et en particulier du groupe dans l'enseignement supérieur et en formation des adultes.

- S'inscrire au webinaire

Le webinaire qui a réuni 34 personnes vendredi est mis en ligne
Des contenus ouverts à la coopération en formation : l'apport du gestionnaire de formation (lms) de yesWiki

- la vidéo : https://youtu.be/75DxnwMMa88
- la prise de notes collaborative en séance : https://lite1.infini.fr/p/coopcontenu

Bonjour, Laurent, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Laurent Marseault, depuis 52 ans ; je suis fils de paysan. Mon vrai métier est animateur nature et maintenant j'aide les humains à coopérer, collaborer, fonctionner en réseau en travaillant sur trois leviers : un premier levier concerne les postures politiques, un second les techniques d'animation et le troisième levier se situe autour des outils numériques. Donc j'accompagne, je forme, je réfléchis, j'échange autour de ces sujets et on me dit « secoueur de cocotier ». Voilà, ce qui permet de résumer un peu mon activité.

Peux-tu rappeler ce qu'est YesWiki ?

YesWiki, c'est un CMS, un logiciel qui permet de gérer des contenus sur le Web. YesWiki fait partie de la grande famille des wikis, et pour rappeler les deux caractéristiques fondamentales d'un wiki, il permet de modifier un contenu très facilement et rapidement sans avoir à passer par des interfaces d'administration et il permet de revenir en arrière, si on a fait une erreur. Dans la famille des wikis, il y a médiawiki(utilisé par wikipedia), tikiwiki, docuwiki... et celui sur lequel on travaille s'appelle YesWiki.

Sa particularité, c'est de pouvoir faire à la fois des choses jolies mais surtout c'est un logiciel qui a été travaillé pour qu'il puisse se complexifier au fur à mesure que se complexifie le fonctionnement du groupe, au fur et à mesure que le groupe grandit en maturité de coopération. Si l'on regarde les deux extrêmes du logiciel, d'un côté, tu arrives sur une page, tu doubles cliques, tu écris et tu sauves ; c'est le côté extrêmement facile du wiki et de l'autre bout il y a un générateur de base de données qui permet de fabriquer des formulaires puis, en fonction des contenus, cela génère automatiquement des trombinoscopes, des cartes de répartition, des systèmes de tri, bref, un vrai couteau suisse très facilement paramétrable.

Pourquoi développer des fonctionnalités de formation sur Yeswiki ?

On s'aperçoit que ce wiki plutôt simple et potentiellement joli attire des enseignants, des formateurs qui y voient un outil utile à leur pédagogie. Ils s'étaient des fois, déjà, un peu cassé les dents sur des grosses plateformes comme Moodle. Ganesha, plateformes efficaces mais qui parfois obligent à avoir à ses côtés un ingénieur pédagogique qui connaîtra bien le logiciel pour aider à rentrer les contenus. Ces logiciels relativement complexes rebutent pas mal d'enseignants et formateurs qui veulent travailler leurs contenus de manière plus simple et plus ouverte. Une des caractéristiques de ce Wiki, c'est que par défaut il est complètement ouvert et facilite la coopération ouverte : l'idée est donc que les enseignants puissent facilement poser des contenus et que le wiki puisse ensuite permettre de diffuser les contenus le plus largement possible notamment au travers de leurs formations.

Qu'est-ce que permet de faire ce gestionnaire de contenu, ce LMS (Learning Management System)

Ce LMS [1] permet de créer des parcours. Pour cela l'installation du module LMS dans YesWiki créé automatiquement trois formulaires interdépendants :
- Un formulaire qui permet de créer des activités. Une activité peut être un contenu de cours à lire, un exercice à réaliser, une fiche à remplir, une vidéo à regarder…
- A partir de ses contenus-activités, on va créer ensuite des modules. Dans un module, un système permet de choisir les activités que tu souhaites y insérer et d'en choisir l'ordre.
- Et une fois que tu as des modules, tu vas les organiser au sein d'un parcours.
A partir d'un parcours, le système de gestion de contenus génère toutes les interfaces qui permettent à des apprenants de passer d'une étape à l'autre, de voir combien de personnes ont suivi telle ou telle partie du cours pour pouvoir éventuellement les remotiver. Cela permet aussi de chaîner les activités avec les fonctionnalités du wiki. Par exemple, dans l'exercice, leur demander de partager du contenu en remplissant un formulaire avec les fonctionnalités Bazar du wiki.

Ensuite, l'autre potentialité, c'est de pouvoir très rapidement dupliquer tout cela. Si tu trouves des contenus intéressants, tu peux aspirer l'intégralité ou une partie d'un parcours et l'insérer dans un autre wiki. Les contenus peuvent ainsi se diffuser facilement dans l'idée d'une coopération ouverte, de pouvoir facilement partager et réutiliser ces contenus.

Dans l'esprit d'un outil convivial, ce gestionnaire de contenus en formation (LMS) facilite la réutilisation de contenus, pourrais-tu expliquer ce choix ?

Il y a, pour moi, 2 niveaux qui motivent ce choix.

- La première motivation est centrée sur les apprenants. Ces personnes vont, petit à petit, être transformées par les contenus mais vont aussi potentiellement transformer les contenus. Donc il est important de permettre aux apprenants de faire un clone des contenus qu'on leur a proposés pour qu'ils puissent les mettre sur leur propre espace pour pouvoir les digérer, continuer à les commenter, à les faire vivre. Pour moi dans la formation, il y a de la transmission de pouvoir ; des systèmes simples permettant aux personnes de partir avec les contenus et de jouer avec, sont pour moi importants et permettent une certaine encapacitation.

- La seconde motivation est plus centrée sur les collègues formateurs. Leur permettre de reprendre, de ré-utiliser les grains premiers (les activités), les grains organisés (les modules) ou les grains scénarisés (les parcours) est un véritable gain d'efficience. Avec ce LMS, des personnes qui sont dans d'autres établissements, dans d'autres organismes de formation n'ont pas besoin de repartir de zéro. Cela permet de ne pas consacrer du temps de vie à refaire ce que d'autres ont déjà fait mais plutôt de rajouter de compléter, simplifier, améliorer, contextualiser... Et en rendant ces outils interopérables cela permet de produire des flux de contenus de formation, plutôt sympathiques.


Recy'Clic
Un kiosque à services et apprentissages libres, partageables, léger et en auto-hébergement [2]

Enfin, parmi les petits outils associés à YesWiki, il y a « recyclic » système installable sur un tout petit ordinateur (raspberry) ou sur un vieil ordi à l'écran cassé (un ordinosaure) qui embarque à la fois des logiciels de collaboration mais aussi des contenus libérés. Ce petit système transportable dans son sac à dos, devient une ressourcerie de connaissances, avec des contenus de formation partageables que l'on peut installer dans une bibliothèque, un tiers lieu, un marché...

Ces outils sont conçus pour permettre aux personnes qui ont envie de partager de pouvoir le faire facilement, d'être dans ce que l'on appelle le partage sincère ou la coopération ouverte.

Que pourrait être pour toi une coopération ouverte en matière de formation ?

Dans un monde en transition, il faut se poser des questions sur vers où on va mais aussi sur comment on y va ?

Ainsi, se questionner sur l'acte d'éduquer est fondamental. On ne peut pas imaginer reproduire les modes de formation du 19e et du 20e siècle pour explorer les chemins à venir et accompagner sur ce chemin. Dans l'idée de partage sincère, de coopération ouverte autour de la formation, il est important de dégager du temps pour que les formateurs arriver à ces niveaux de réflexion et les partagent.
Il est, pour moi, affligeant de voir des gens réinventer des contenus déjà existants alors qu'il serait possible de dire « voilà ce contenu existe, vas-y utilises-le » et ainsi, le temps de cerveau dégagé, on s'en servira pour penser ce que veut dire former à la transition, aux enjeux des quelques jolis chantiers qui sont devant nous.

Ensuite, les contenus de formation autour de ces sujets des transitions, sont gigantesques. On est dans des approches qui sont forcément reliées, systémiques, complexes. Le prof qui dit qu'il a tous les contenus de formation associés, ne peut être qu'un imposteur ;-) La piste est alors, plutôt, de trouver comment créer des arborescences de contenus de formation qui permettent à l'individu de s'y promener, d'y faire son parcours, qu'il soit apprenant ou formateur.

Y-a-t-il déjà des premiers exemples pour illustrer cette coopération ouverte ou cet usage du LMS ?

Parmi les exemples d'usages visibles, il y a le réseau des Colibris qui l'a utilisé pour ses MOOC (et des milliers de personnes) et ses parcours (plutôt des petits groupes). Dans un premier temps ces contenus ont été joués de manière accompagnée : vous vous inscrivez et suivez le parcours.

Petit à petit ces contenus sont diffusés de manière plus large et on les retrouve dans recyclic, avec des personnes qui reprennent des petits grains, ou une vidéo au sein d'un grain.

Cela permet de travailler sur la notion de compostabilité [3] des contenus de formation. Des personnes font un clone, un copier-coller d'n parcours numérique-éthique parce qu'ils ont trouvé que c'était super et d'autres prennent juste un petit grain pour le réutiliser ailleurs. Un acte de formation et les contenus associés au sein d'un LMS YesWiki donne donc accès à des contenus organisés, scénarisés permettent aux personnes de déconstruire quels que soient les niveaux pour en faire ce qu'ils veulent. On est vraiment dans l'idée de compostabilité des contenus de formation. C'est intéressant factuellement mais aussi intellectuellement.

Est-ce que ce projet associé des partenaires utilisateurs ?

Alors dans les partenariats utilisateurs, actuellement, il y a deux grosses structures : le réseau des Colibris et l'UDN, l'Université Du Nous qui l'utilise beaucoup sur leurs parcours. Dans les groupes qui suivent de près, il y a les formateurs du collectif inter-animacoop, quelques personnes du CNFPT, l'IFPEK à Rennes [4], une école dédiée aux métiers paramédicaux, un laboratoire de l'IRD du côté de Marseille[[voir à ce sujet "Interview de Bénedicte Gastineau, vers un fonctionnement collaboratif d'un laboratoire de recherche et d'enseignement"]. Un petit nombre d'endroits où commence à voir quelques yeux pétiller autour de cet outil.

Quels freins et facilitations vois-tu pour son utilisation en université ou dans des organismes de formation ?

Un des principaux freins réside dans le fait que ces organisations ont déjà choisi leur LMS, un LMS estampillé maison qui des fois a été acheté fort cher, même si c'est du logiciel libre avec des coûts de formation assez importants pour que les gens le prennent en main. Et comme on a payé pour ça, choisir des outils alternatifs simples qui redonnent du pouvoir aux gens est un peu antinomique avec les idées de pouvoirs centralisés trop souvent portés par les DSI, services financiers et autres lieux de pouvoirs. Une fois que tu as payé, c'est souvent compliqué de faire autrement.

Après il y a vraiment cette idée du partage. YesWiki est un outil qui est fait pour partager et plein de personnes sont encore coincées sur le fait que c'est quand même « mon contenu de formation » et si je le partage, d'autres vont le réutiliser. En grossissant un peu plus le trait, beaucoup de personnes pensent que s'ils partagent, ils vont mourir, ils n'existeront plus, ne seront plus sollicités.

Personnellement, je sais que c'est l'inverse mais cela, tant que tu l'as pas vécu, c'est un peu compliqué à imaginer. Il y a encore beaucoup à faire en termes de partage de contenus, y compris pour des gens qui pourtant sont payés avec de l'argent public, beaucoup de personnes sont toujours dans l'idée de cacher leur copie et y compris dans l'acte de formation, ils n'ont même pas envie que les étudiants qu'ils forment puissent réutiliser leur propre contenu.

Ce sont des choses qui sont plutôt à régler sur un divan mais ce serait un autre sujet …


les interviews

- Gatien Bataille, animateur de la formation à la coopération : Cooptic belgique. et organisateur des rencontres Co-construire.
- Jeremy Dufraisse co-développeur du gestionnaire de contenus de Yeswiki
- Laurent Marseault, le partage sincère, du temps pour l'essentiel
- Florian Schmitt, développeur du LMS et accompagnateur de son usage par les Colibris (à venir)

Quelques textes en liens


[1] En technologies de l'information et de la communication, un learning management system (LMS) ou learning support system (LSS) est un logiciel qui accompagne et gère un processus d'apprentissage ou un parcours pédagogique. En français, on parle de « plateforme d'apprentissage », « système de gestion de l'apprentissage », « centre de formation virtuel », « plate-forme e-learning », « formation ouverte et à distance » (FOAD) ou « formation en ligne », et, particulièrement au Québec, d'« environnement numérique d'apprentissage » (ENA).

Ce genre de système informatique propose un espace numérique de travail (ENT) comprenant des tests d'évaluation qui sont soit soumis à validation par l'enseignant soit proposées comme activités de régulation en auto-évaluation. Un LMS s'adosse généralement à un logiciel de gestion de la formation pour la partie administrative et logistique de la formation, notamment présentielle, dans wikipedia

[2] Le projet vise à la réduction des inégalités d'accès aux savoirs en proposant un serveur web « clé en main » installable sur tous types d'ordinateur qui donne accès à des services libres et collaboratifs et à des contenus pédagogiques dans tous les domaines de la transition écologique et solidaire. De part la sobriété apportée par l'outil, la dynamique se concentrera à développer ce service comme une solution pour le réemploi des vieux ordinateurs (ordinosaures) et la réduction des déchets informatiques. Cet outil est la concrétisation d'une collaboration entre des communautés du monde du libre et des réseaux agissant pour la protection de l'environnement.

Faciliter l'appropriation de services et de contenus libres par les acteur·rices de la transition, y compris les plus éloigné·es du numérique, par la fabrication et la mise à disposition d'espaces web mobiles de coopération et par l'animation de formations hybrides centrées sur les techniques et outils d'animation de collectifs

[3] LA COMPOSTABILITÉ : POUR UN ÉCOSYSTÈME DE PROJETS VIVACES
Publié le 4 mars 2018 Romain Lalande, Laurent Marsault, https://vecam.org/_old/La-compostabilite-pour-un-ecosysteme-de-projets-vivaces.html


Accéder à l'intégralité du contenu

un webinaire de la session "Enseigner les transitions et en transition" des chemins de la coopération et du Forum des usages coopératifs

avec Hakara Tea

Ce webinaire présentera l'initiative de la Rentrée du climat qui vise à déployer massivement des ateliers sur la Fresque du climat cet automne et de contribuer ainsi à sensibiliser des milliers d'étudiants et d'enseignants.

Une animation sous licence CC by nc nd, pour en faciliter la diffusion.

- Pour vous inscrire et obtenir le lien par retour de mél, merci de répondre à ce court formulaire en cliquant ici
- Pour participer au groupe "Transition écologique en coopération ouverte dans l'enseignement supérieur francophone", s'inscrire sur la liste sympa

"Face à l'urgence climatique l'information est la première condition d'une action efficace sur le plan individuel comme sur le plan collectif.

La Rentrée Climat offre l'occasion de former des dizaines de milliers d'étudiant·es aux enjeux climatiques . L'ensemble des établissements de l'enseignement supérieur est invité à se joindre au dispositif. Le programme est ouvert aux établissements sur l'ensemble de l'année académique.

Le dispositif Rentrée Climat est porté par l'association La Fresque du Climat.
L'objectif de l'association est de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux climatiques, afin que chacun·e puisse mieux décrypter l'information et agir efficacement sur les plan individuel et collectif.

La Fresque du Climat est un outil pédagogique qui articule les conclusions du GIEC pour mieux comprendre les composantes du dérèglement climatique et sa dimension systémique.

D'une durée de 3h, l'atelier mobilise l'intelligence collective et la créativité des participant·es. Une personne formée à l'animation encadre les équipes afin de les guider durant l'atelier, de faciliter la communication entre les membres et d'apporter des explications complémentaires. Il faut compter 1 personne animatrice pour 12 participant·es.

L'atelier est aussi déployé en format numérique 100% en ligne. Cependant, l'animation sur ce format nécessite davantage d'expérience et le besoin d'animateur·rices est doublé."

Un texte repris du site de la Rentrée du Climat

Voir aussi

PS : la présentation du Master en humanités environnementales à l'université de Nantes par Sylvie Nail aura lieu à la rentrée en septembre-octobre.


Accéder à l'intégralité du contenu

i-voix, blog 1ère Iroise, Brest autour de la littérature

Écrire ne saurait être qu'un acte de fraternité avec la poésie de ses semblables. 28 581 articles parcourus par plus de 3 millions de visiteurs, plus de 200 œuvres littéraires explorées au fil des saisons, 8 voyages en Italie, 9 voyages et mobilités en...
Accéder à l'intégralité du contenu
Bonjour les élèves français, bonjour à votre professeur, un petit mot pour vous dire merci de ce partage émouvant pour nous et important : i-Voix. Ce que i-Voix a signifié pour mes élèves et moi est encore plus important que pour vous. Vous êtes français...
Accéder à l'intégralité du contenu
De 2008 à 2022, depuis leur scriptorium du lycée de l'Iroise à Brest et du Liceo Cecioni à Livorno, les lycéen.nes i-voix ont tenté de dépasser bien des frontières, entre la culture littéraire et la culture numérique, entre la France et l'Italie, entre...
Accéder à l'intégralité du contenu

FabBrest, réseau des fablab autour de Brest

Organisé par l'UBO Open Factory, l'Ifremer et Ie Hub ISBLUE, l'objectif du Aquathon est de se rencontrer entre professionnels, étudiants, particuliers pour échanger sur nos pratiques et cheminer ensemble sur la réalisation de prototypes de capteurs et plateformes open source low cost.

En ce début de 2023, c'est le moment de nous retrouver pour le Aquathon Instrumentation marine open source low cost.
inscription : https://framaforms.org/inscription-au-aquathon-du-18-au-20-janvier-2023-a-lubo-open-factory-1672931459

Organisé par l'UBO Open Factory, l'Ifremer et Ie Hub ISBLUE, l'objectif du Aquathon est de se rencontrer entre professionnels, étudiants, particuliers pour échanger sur nos pratiques et cheminer ensemble sur la réalisation de prototypes de capteurs et plateformes open source low cost.

Le programme :

  • Mercredi 18/01 (17h00-18h30) : Petite conférence conviviale : Inspiration sur les thèmes des capteurs, des communautés et des plateformes de prototypages et de tests pour les instruments.
  • Jeudi 19/01 (9h00-17h00) : Journée Hackathon. Développement de prototypes
  • Vendredi 20/01 (9h00-17h00) : Journée Hackathon. Développement de prototypes
  • Vendredi 20/01 (16h00-17h00) : Petite conférence conviviale ouverte à tous : Restitution des travaux

Projets proposés :
Lors du Aquathon, nous aurons l'occasion de travailler sur des sujets techniques / technologiques comme par exemple :

  • les capteurs, les data loggers, l'énergie,...
  • les communications satellites open source
  • un bateau autonome pour les mesures
  • La mesure de la bathymétrie proche du trait de côte

D'autres thèmes en fonctions des participants, peut être avez-vous des idées ?

Nous vous informerons régulièrement des projets proposés et des personnes qui composent les équipes via le pad : https://mypads.framapad.org/mypads/?/mypads/group/aquathon-ifnf378d/pad/view/projet-aquathon-18-20-janvier-2023-rang370c

N'hésites pas à rentrer directement en contact avec les porteurs de projets et proposer votre participation en tant que co-équipier.

Constitution des équipes

Nous finaliserons la constitution des équipes le jeudi matin, cependant, vous pouvez vous positionner sur tel ou tel projet dans le document commun suivant : https://mypads.framapad.org/mypads/?/mypads/group/aquathon-ifnf378d/pad/...

Logistique

Page de l'évènement : https://wikifactory.com/+uboopenfactory/aquathon-janvier-2023

Les repas : Ça sera pique-nique (au chaud) les midis. Il y a des boulangeries, restaurants avec service à emporter, et supermarché proche de l'UBO Open Factory

Adresse de l'évènement

UBO Open Factory
6 avenue Le Gorgeu
29200, Brest


Accéder à l'intégralité du contenu

Curiosité brestoise : une démarche d'invention d'un nouveau lieu de culture scientifique.

L'être humain est une bête curieuse.

Disant cela, on peut comprendre deux choses :

  • Nous sommes des êtres de curiosité, animés d'une irrésistible envie d'explorer tous les mystères de l'univers.
  • Nous sommes l'objet de notre propre curiosité.

La curiosité c'est ce vilain défaut qui nous donne envie de savoir. Savoir au sujet du monde qui nous entoure depuis ce qui se passe dans notre casserole jusqu'au scintillement des étoiles. Savoir ce qui nous anime dans notre famille ou avec les autres, lorsqu'on pleure ou qu'on aime, lorsqu'on nous conte des récits de contrées lointaines ou de temps anciens.

Les humains ont institués cette curiosité de plusieurs manières : les arts, les lettres, les sciences, les techniques,...

Brest réunis sur son territoire près 3500 personnes dont l'activité quotidienne est la recherche scientifique. Ces femmes et ces hommes travaillent pour explorer des domaines aussi variés que l'histoire des sciences, les technologies de l'information et de la communication, la nuit, la biodiversité, le climat, etc.

A Brest, les moment et les lieux pour se cultiver sont nombreux. L'engouement pour les sciences ne se dément pas. La nuit des chercheurs, la fête de la science ou encore les rendez-vous débat divers et variés tels que les cafés des sciences ou les animations pour enfants rencontre toujours un grand succès. A tel point que nous pensons qu'il faut un nouveau lieu de culture scientifique.

A l'invitation des petits débrouillards, un groupe de travail ouvert s'est constitué. Il réunis des personnes de la recherche et de l'enseignement supérieur, des artistes, des pédagogues, ... toutes et tous motivé·e·s par l'idée de l'invention d'un nouveau lieux de culture scientifique.

Pour vous inscrire : Cliquez Ici

Pour en savoir plus : Programme, horaire, etc


Accéder à l'intégralité du contenu

En 2022 comme chaque année depuis huit ans, Super Brest est le rendez-vous incontournable de celles et ceux qui désirent changer la ville pour un monde meilleur.

Super Brest est un festival d'inventivité de deux jours pour imaginer et fabriquer ensemble ce qui constituera la ville de demain (sur des thèmes libres : Art, sciences, développement durable, urbanisme, énergie, climat, éducation, handicap, emplois, bien-être…).

Dans la rubrique “Créateurs du futur” du site web vous trouvez les portraits de personnes et projets réalisés à l'occasion des éditions précédentes.

L'édition 2022 aura lieu du vendredi 25 novembre 18h au dimanche 27 novembre 19h.

Dès le départ et en s'affirmant chaque année, Super Brest est un hackathon porté par des valeurs originales :

  • Il est ouvert à toute personne curieuse et motivée, adulte, enfant, habitant du pays de Brest ou de plus loin. Nous sommes vigilants aux mécanismes sociaux de discrimination et travaillons à être le plus inclusif possible.
  • Il s'agit d'une coopération ou toutes les équipes concourent à la réalisation d'une même finalité.
  • Le projet de chaque équipe est reconnu et valorisé dans son originalité.
  • Les moyens mobilisés pour Super Brest sont en cohérence avec les objectifs : nous privilégions les circuits courts, la nourriture bio et locale et nous sommes vigilants aux conditions sociales.
  • Enfin, nous réduisons autant que possible nos émissions de CO2eq.

Retrouvez toutes les infos sur superbrest.info

Pour vous inscrire


Accéder à l'intégralité du contenu



super brest

En 2022 comme chaque année depuis sept ans, Super Brest est le rendez-vous incontournable de celles et ceux qui désirent changer la ville pour un monde meilleur.

Nous espérons que vous vous portez bien et que nous allons sortir de cette période complexe.

Deux actions à faire :

  • Inscription sur Hello Asso.
  • Contact de la personne qui porte un projet (Vous pouvez interagir en écrivant un commentaire sous la présentation du projet sur le site, à la rubrique "Les éditions"-> "SuperBrest 2022" ).
  • Si vous souhaitez soumettre un projet, vous avez jusqu'au vendredi 25 novembre au soir de Super Brest !

programme de Super Brest 2022

Vendredi 25 novembre
18h00 : Accueil à l'UBO Open Factory (rencontre avec les autres participants).
18h30 : Présentation du déroulement du Week-End.
19h00-19h30 : « Présentation rapide » des projets (1 minutes/ projet).
19h30-20h : Constitution et validation des équipes et présentation des projets retenus. 20h00-21h00 : Démarrage des projets.
20h30 : Les mentors rejoignent les équipes sur les tables projets.
21h00 : Buffet froid.
22h00 : Fin de la première journée.

Samedi 26 novembre
09h00 : Début de la seconde journée
Les groupes avancent sur leur projet.
12h00-13h30 : Repas convivial - auberge espagnole.
14h – 15h : Initiation à médiawiki, pour documenter les projets.
15h – 16h : Préparation des « topo-pêchus ».
17h00-18h00 : « Topo-pêchu » présentation des projets et appel à contribution (proposer l'entraide entre groupe).
20h00-21h30 : Repas chaud convivial offert.
22h30 : Fin de la deuxième journée.

Dimanche 27 novembre
09h00 : Début de la dernière journée.
12h00-13h30 : Repas convivial - auberge espagnole.
14h00 : Réalisation du diaporama final et du « Topo-pêchu » et voilà !
16h00 : Restitution publique des projets.
18h00 : Pot de clôture de Super Brest.
19h00 : fermeture des portes, à l'année prochaine !


Accéder à l'intégralité du contenu
Illustration réalisée par Agnès Payraudeau de PiC&PiC

Présentation du Lieu-dit :

Nous sommes une association qui regroupe des structures et des personnes engagées en faveur des transitions écologiques, économiques et sociales sur le Pays de Brest. Pour en savoir plus sur nos projets en cours, cliquez ici. Vous pouvez retrouver notre charte ici.

Présentation de la Caravane des Possibles :

Le Lieu-dit a développé la Caravane des Possibles, un tiers-lieu mobile dédié aux transitions, qui part à la rencontre des habitants et acteurs du Pays de Brest pour les accompagner dans l'évolution vers des modes de vie plus soutenables et respectueux du Vivant.

L'objectif est d'informer, de sensibiliser et de mobiliser les habitants autour des questions de transition. La Caravane permet d'accueillir des publics variés (grand public, scolaires, entreprises…) pour échanger autour des solutions qu'il est possible de mettre en pratique, mais aussi de valoriser les initiatives et acteurs locaux existant sur le territoire. Une bibliothèque de ressources met à disposition livres, BD et jeux de société.

Actuellement, le Lieu-Dit propose des moments de rencontre et de convivialité autour d'un café et des animations comme la Fresque des Possibles, des quizzs, des cafés rencontre, etc…

Ce qu'on veut développer avec le Super Brest :

Dans le cadre de nos projets à venir, nous souhaitons élaborer de nouveaux supports d'animation pour la Caravane des Possibles. Ces animations auront vocation à aider l'équipe à mieux identifier les besoins, envies et problématiques des habitants, notamment dans les quartiers prioritaires, en lien avec des enjeux de la vie quotidienne (déplacements, l'alimentation, l'énergie, le logement, et). Nous souhaitons également permettre au public de s'approprier l'espace de la Caravane en leur offrant la possibilité de laisser une trace de leur passage.

Avec le Super Brest, il s'agit de réfléchir aux supports qui seraient les plus adaptés pour recueillir et valoriser la parole des habitants de façon simple, conviviale et/ou ludique (ex : tableau participatif, micro-trottoir, podcast, portraits…).

L'objectif est ensuite de faire remonter ces besoins et envies aux équipements et mairies de quartier pour qu'ils puissent proposer des activités adaptées. Les différentes étapes de la Caravane pourront également servir à diffuser les témoignages et expériences des habitants au grand public.


Accéder à l'intégralité du contenu

Vous avez jusqu'au vendredi 25 novembre au soir pour proposer des projets !


Accéder à l'intégralité du contenu