Veille

Une page de veille sur l'actualité de sites (par ordre alphabétique)

a-brest, usages et appropriation du numérique

La nouvelle édition du guide est arrivée, et sera notamment distribuée à la Fête de la science dans le Fabuleux Laboratoire aux ateliers des Capucins du jeudi 7 au dimanche 10 octobre !!!!

La ville de Brest et ses partenaires ont réalisé un guide présentant l'ensemble des structures associatives de Brest (Papifabs, Fablabs, associations, structures...) qui œuvrent sur le champ de la fabrication numérique.

Ce guide aide à trouver un lieu à proximité, accessible à tous, pour découvrir, bricoler, expérimenter, réparer, échanger, partager. Il présente chaque structure qui accueille les habitants, de tout âge, pour les accompagner, pour les former, et ainsi rendre accessible cette culture du faire : de la simple découverte du numérique aux fablabs, en passant par des ateliers de code, des ateliers autour de la robotique, la découverte et l'utilisation des machines comme l'imprimante 3D, la découpeuse laser pour fabriquer des objets ou bien même en réparer.

Ce guide est en téléchargement ci-dessous et sera bientôt disponible en version papier dans les structures, associations et mairie de quartier.

Vous pouvez le feuilleter ici : https://www.fababrest.net/IMG/pdf/guide_fabrication_numerique_fababrest-2.pdf

L'adresse originale de cet article est https://www.fababrest.net/article25...


Accéder à l'intégralité du contenu

Du jeudi 7 au vendredi 8 octobre pour les scolaires et du samedi 9 au dimanche 10 octobre de 10h à 18h aux Ateliers des Capucins.

Venez rencontrer les acteurs Fab@brest à la fête de la science 2021 dans Le Fabuleux Laboratoire !!

Pour l'édition 2021, venez découvrir l'électricité, le codage informatique, et l'électronique grâce à des ateliers participatifs, (vidéo)ludiques et rigolos ! La technologie est aujourd'hui partout autour de nous, il est temps de se l'approprier pour devenir acteur et plus seulement utilisateur.

Dans notre Fabuleux Laboratoire, vous découvrirez les différents projets issus des fablabs et des Papifabs comme par exemple l'adaptation de jeux de société pour les personnes en situation de handicap, la fabrication d'instruments de musiques, la fabrication de maquettes de terrains, le recyclage de matériaux, les jeux déconnectés et bien d'autres !

Ce FABuleux LABoratoire est animé par l'UBO Open Factory, le département Informatique de l'UBO, la Maison du libre, le fablab de l'IMT Atlantique, le Fablab Iroise, le fablab de Kerourien Ouvr'âges, le Patronage laïque municipal de la cavale blanche, l'Atelier Canopé29, la Médiathèque des Capucins, les Chats Cosmiques, Les Petits Débrouillards-Les Fabriques du Ponant, l'Association Infothema, le service Médiations et Usages Numériques de la Ville de Brest et l'Association Ultra Editions.

Nous nous associons tous pour vous proposer des animations autour de la fabrication numérique, de la robotique et de l'informatique.

Le programme : https://www.fetedelascience.fr/village-des-sciences-de-brest-ateliers-des-capucins

Guide regroupant les acteurs de la fabrication et fabrication numérique sur Brest : https://www.fababrest.net/

L'adresse originale de cet article est https://www.fababrest.net/article25...


Accéder à l'intégralité du contenu

A Brest les 21 défis retenus recherchent des talents pour se constituer en équipe. Les personnes intéressées peuvent s'inscrire dès à présent.

Les talents recherchés
Les talents recherchés pour relever les défis le sont dans les disciplines suivantes :

  • Informatique
  • Analyse de données, géomatique
  • Océanographie et biologie marine
  • Web design

Ils s'organiseront en équipes pluridisciplinaires de 5 à 6 personnes. Plusieurs coachs seront à leur disposition pour les accompagner dans le développement de leur projet.

Ils ont pour objectif de présenter le dimanche en fin de journée une maquette, un démonstrateur ou une preuve de concept, à partir des données numériques mises à disposition par des partenaires. Ces données sont mises à disposition gracieusement. La seule contrainte étant de notifier leur provenance.

Les 21 défis brestois
Les principales thématiques des 21 défis à Brest portent sur :

  • Sciences marines
  • Environnement côtier et portuaire
  • Sécurité et sûreté maritime
  • Sensibilisation à la mer, pédagogie
  • Navigation
  • Préservation de l'environnement marin

Ils sont consultables ICI

Pourquoi participer ?
Les raisons sont nombreuses et variées

  • Participer à la création d'une communauté d'intérêt pluridisciplinaire.
  • Partager autour d'un intérêt.
  • Pouvoir toucher à des données nombreuses et inexploitées.
  • Une expérience unique, incroyable.
  • Créer et développer son réseau.
  • Rencontrer des partenaires.

S'inscrire à Ocean Hackathon
Pour participer à ce bouillonnement de neurones, il faut s'inscrire ICI

Le BEFORE. Rencontre avec les porteur.euse.s de défis mardi 13 octobre
Pour les talents qui n'auraient pas encore rejoint une équipe, mardi 13 octobre les porteur.euse.s de défis présenteront leur projet.

Où ? Dans les locaux de la French Tech Brest + aux Capucins.

La Grande Finale d'Ocean Hackathon soutenue par Allianz
L'équipe lauréate de chaque ville pourra défendre son projet lors de la Grande Finale qui aura lieu en décembre 2021 à Brest.

Cette année, la finale sera organisée avec le soutien d'Allianz.

Le groupe Allianz s'engage pour la protection des océans et la sensibilisation à leur importance pour le climat, la biodiversité et une planète en bonne santé. En soutenant l'Ocean Hackathon(r) 2021, Allianz souhaite contribuer activement à la protection du climat et, plus généralement, à la durabilité et à la décarbonisation. " En participant à l'Ocean Hackathon(r) en tant que sponsor avec les collègues d'Allianz du monde entier qui prennent part à cet événement, nous pouvons vraiment faire la différence", déclare Barbara Karuth, Directrice des opérations du groupe Allianz "Nous pouvons établir un lien entre la durabilité et notre activité, et nous utilisons notre expertise en matière de données pour contribuer à la création d'une science océanique mondiale nécessaire pour soutenir le développement durable de nos océans.

Les organisateurs
Ocean Hackathon(r) est coordonné par l'équipe du Campus mondial de la mer, portée par le Technopôle Brest-Iroise.

Les partenaires données : CEREMA, CLS, Copernicus Marine Service, Emodnet, OFB, fremer, Université du Havre, Météo France, Indigeo, OceandataLab, Odatis, Shom, UMS Patrinat, GeoBretagne, GeoPaysdeBrest, IUEM/UBO/CNRS, Parc Naturel Marin d'Iroise.

Les soutiens financiers de l'édition brestoise : Région Bretagne, Brest métropole.

L'édition brestoise est accueillie par l'Université de Bretagne Occidentale/IUEM et ISblue. Elle est sponsorisée par Microsoft.

Les Ambassadeurs des 15 éditions à travers le monde : EMODnet, Ifremer, Météo France, OFB, Shom, Cedre, Cluster Maritime Français, Village By CA, Ministère de la Mer, Océanopolis.


Accéder à l'intégralité du contenu

Bretagne Créative, innovation sociale et transitions

Samedi 2 octobre 2021 14h 17h Locoal-Mendon – Salle Emeraude

Vous aimez la nature, vous souhaitez la comprendre pour mieux agir, rejoignez notre réseau « Les habitants sentinelles du climat ».

Vous contribuerez à la constitution d'un observatoire participatif et local des changements liés au dérèglement climatique, un outil indispensable à la prise de décision à la restauration ou à la préservation de la nature.

Vous avez à disposition un carnet de bord, réalisé par Clim'actions avec l'aide de plusieurs partenaires qui a été largement distribué aux premiers habitants sentinelles (projet né en 2019)

D'après 7 critères et plus de 24 indicateurs, ce carnet vous accompagne dans vos observations sur :

  • La biodiversité (les oiseaux, la végétation, les insectes, les batraciens)
  • Les modifications de température de l'eau et de l'air
  • Des évènements climatiques exceptionnels
  • L'évolution des activités humaines

Pour accomplir cette mission, dans les meilleures conditions, Clim'actions organise une formation intitulée : « Apprendre à reconnaitre et à collecter les signes du changement climatique »

Elle se déroulera : Le 02/10/2021 à la salle Emeraude – Commune de Locoal-Mendon de 14h à 17h

Cette après -midi sera animée par plusieurs intervenants :

  • Dominique Pirio, présidente de l'association Clim'actions et pilote du projet présentera le projet HABITANTS ! DEVENEZ SENTINELLES DU CLIMAT
  • Laurent Labeyrie, océanographe, définira le changement climatique, ces causes et conséquences sur notre environnement.
  • Aline Velot, chargée de développement pour le projet « De nouvelles forêts pour la biodiversité et le climat » au sein de Clim'actions, expliquera à l'aide d'exemples concrets les effets du changement climatique sur la biodiversité.
  • Bruno Tandeau de Marsac, vice-président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux de Bretagne (LPO) présentera les signes du changement climatique dans le comportement des oiseaux
  • Patrick Philipon, Bretagne Vivante (BV) présentera les signes du changement climatique dans le comportement de la flore.

Suite à cette formation, nous vous accompagnerons lors de sorties natures prévues durant toute la saison 2021/2022. A l'aide du carnet de bord, vous serez à même d'observer, de récolter de nouvelles données mais aussi d'informer les acteurs du territoire.

Ces informations viendront nourrir l'observatoire et permettront le développement d'outils d'analyse sur une longue durée.

Inscription à l'adresse suivante afin de vous apporter un : biodiversite@climactions-bretagnesud.bzh

Cet évènement s'inscrit dans le cadre d'un projet animé par

  • Auray Quiberon Terre Atlantique et 7 acteurs locaux tous engagés dans une dynamique de transition écologique :
  • Aloen,
  • Cap des Possibles,
  • Clim'actions Bretagne Sud,
  • Nature et Traditions du Pays d'Auray (écomusée de St Dégan),
  • Les Lucioles Ria d'Etel en Transition,
  • SCIC Écovillage de Keruzerh (en lien avec Ce qui relie),
  • SCIC Lucioles Energies )

Coopération, mise en réseau et démarche collective sont donc au coeur de ce projet baptisé « Un territoire apprenant et engageant pour les transitions »

Avec le soutien de la Région Bretagne, l'ADEME Bretagne, l'agence de l'eau Loire-Bretagne et l'Office Français de
la Biodiversité.

L'article Devenez sentinelles du climat est apparu en premier sur Clim'actions.


Accéder à l'intégralité du contenu

La Mce propose une mission de service civique « Appui au déploiement de la mesure citoyenne en Santé-environnement ». La mission commence à partir de novembre 2021.

offre-mission-service-civique-ambassadair

La Mce propose une mission de service civique « Appui au déploiement de la mesure citoyenne en Santé-environnement » à partir de novembre 2021.

L'article Ambassad'air : offre de service civique est apparu en premier sur Mce.

Présentation de la Mce

La Maison de la consommation et de l'environnement (Mce) est une association loi 1901 fonctionnant avec une équipe de salarié-e-s. Elle accompagne les associations et les projets par un appui opérationnel et technique, et par l'accueil du public. La Mce développe notamment des missions autour de 3 axes complémentaires :

- le service aux associations membres
- l'action collective à travers des projets inter-associatifs sur tous sujets liés à la consommation, à l'environnement, à la nutrition et au cadre de vie.
- l'information et la sensibilisation du public et des professionnels.

A noter que la Mce héberge 29 associations de défense des consommateurs ou de l'environnement.

Contexte

La Mce développe, entre autres, des projets citoyens, afin de rendre les habitants acteurs des questions de santé-environnement. Dans ce cadre, elle anime depuis 2016 l'opération Ambassad'Air. Celle-ci consiste en la mise à disposition de micro-capteurs afin que les habitants de Rennes mesurent la qualité de l'air, tant sur leur quartier que dans leurs logements.

D'ailleurs, sur la base de cette expérience, la Mce déploie maintenant d'autres opérations de mesure citoyenne, sur d'autres thèmes de la santé-environnement, à l'échelle régionale. Ces opérations s'inscrivent dans le Plan Régional de Santé-environnement soutenu par l'État et la Région Bretagne.

Pour l'accompagner sur ces missions, la Mce propose donc une mission de service civique à un·e personne volontaire sur la période de novembre 2021 à juin 2022 (28 heures / semaine).

Objectifs de la mission

Mesure citoyenne de l'air à Rennes :

- Suivi des habitants volontaires pour la mesure de la qualité de l'air : prises de rendez-vous pour la mise à disposition de matériel, réponses à leurs questions…
- Mise en place et à la réalisation d'animations pour les habitants : balades de mesure, cafés citoyens, stands d'informations, etc.
- Animation des liens entre les habitants volontaires, les équipements de quartiers (maisons de quartier, MJC…) et les partenaires du projet.
- Valorisation des initiatives via une newsletter et les outils existants (réseaux sociaux, site internet).

Au-delà de l'opération Ambassad'air, dans le cadre du déploiement régional d'un réseau de mesure citoyenne, le/la volontaire pourra également accompagner le chargé de mission en charge de ce dossier dans les rendez-vous avec les partenaires. Mais aussi participer aux animations (conférence-débat, ateliers) en direction des citoyens, actions de mesure, communication.

De plus, le/la volontaire pourra être force de propositions pour la mise en œuvre d'initiatives complémentaires, dans le cadre de la mission confiée.

Pratique

- Lieu de réalisation de la mission : Rennes (proche gare, métro, bus).
- Mission proposée de novembre 2021 à juin 2022
- Durée hebdomadaire : 28 heures (organisation du temps de travail à définir de manière concertée). Attention : les horaires de mobilisation du/de la volontaire peuvent varier en fonction du planning des actions organisées (en soirée ou en week-end ponctuellement)

Télécharger l'offre de mission service civique

Merci de transmettre votre candidature (CV et lettre de motivation) à Jacques Le Letty (chargé de mission Santé-environnement/ 02 99 30 39 99) : jacques.leletty@mce-info.org

CV et lettre de motivation à retourner, avant le 15 octobre 2021, 17h.


Accéder à l'intégralité du contenu

Atelier Présentation et prise en main de la malle pédagogique "Ensemble Jardinons au naturel" -

Mercredi 15 décembre 14h30-17h

Maison de la consommation et de l'environnement Retour ligne automatique
48 boulevard Magenta, Rennes


Accéder à l'intégralité du contenu
certains articles de Bretagne Creative ont pour source Transition citoyenne au pays de Brest, Climactions Bretagne sud ou la Maison de la consommation et de l'environnement à Rennes qui ne figurent pas dans cette revue faute de mot clé spécifique

Bretagne-Educative, le magazine

Chers enseignants, étudiants, professionnels,

West Conf' vous invite le 27 octobre 2021 à la journée “Innover pour apprendre” à l'UBO de Brest. Les conférences seront également diffusées en live.

Le thème de l'évènement ? Le développement de compétences par la pédagogie de projet. Cette journée a pour but de mettre en avant l'importance de l'acquisition de compétences concrètes dès le secondaire pour permettre à chacun de s'insérer dans la vie active et citoyenne.

Rendez-vous sur notre site web !

Au programme ?

Des conférences (réservation conseillée à contact@westconf.fr, également diffusées en live) :

• Catherine ARCHIERI | 9h30 - 10h00 | La pédagogie de projet : rapide aperçu.
L'idée est d'amorcer une définition de la pédagogie de projet, rappeler son origine, ses caractéristiques et les étapes de la démarche pour la mettre en place.

• Sylvain CONNAC | 10h30 - 12h00 | Le développement de compétences par la pédagogie de projet dans l'enseignement secondaire.
Les pédagogies de la coopération sont intéressantes pour diverses raisons : élargir le point de vue des élèves par la confrontation des idées, lutter contre l'isolement face à la difficulté par le soutien mutuel, diversifier les sources d'aides potentielles, faire vivre les valeurs de la République. Certaines pratiques coopératives participent au développement de compétences. C'est en particulier le cas pour le travail en équipe présent dans les démarches de projet.

Dans cette conférence, nous distinguerons travail en équipe de travail en groupe, puis travail en équipe de travail d'équipe. Nous étudierons également les organisations des démarches de projet qui conduisent les élèves à en retirer un bénéfice individuel, plutôt que seulement participer plus ou moins activement à un projet commun.

• Benoit JOSSET | 15h00 - 15h45 | Comment mettre en place des projets collaboratifs européens ?
À travers cette conférence, découvrez les projets européens à destination du public scolaire. De l'aspect théorique à la mise en place pratique, vous assisterez à une conférence complète vous permettant de constater les bénéfices que peuvent apporter ces projets.

• Christelle LISON | 15h45 - 16h30 | Pédagogie de projet : qu'en est-il outre atlantique ?
Spécialisée dans l'enseignement supérieur et les innovations pédagogiques, Christelle Lison nous éclairera sur la pédagogie outre-mer, et notamment canadienne. En effet, les conférences qu'elle a pu déjà réaliser en France lui permettront d'effectuer un comparatif intéressant. Elle pourra alors présenter les bénéfices et limites du fonctionnement par projet.

Des ateliers (sur inscriptions, uniquement en présentiel) :

• Réseau Canopé | 10h30 - 12h00 | 15h00 - 16h30 | Chloé PRUNET - Objectif Développement Durable.
Réseau Canopé exerce des missions de formation, de production et de mise à disposition de ressources et se services éducatifs à destination des enseignants et de la communauté éducative.

Venez découvrir le kit d'affiches “Objectifs de Développement Durable” proposé par la fondation Good Planet et Canopé, et vivre un moment d'interaction autour de l'éducation au développement durable.

• Enactus | 10h30 - 12h00 | 15h00 - 16h30 | Hasna IBRAHIM HASSAN - La créativité au service du développement de projets nouveaux.
Enactus France est une association experte de la pédagogie expérientielle et de l'engagement, créée en 2002 et membre du réseau Enactus WorldWide (ONG présente dans 37 pays). L'association accompagne les lycéens, les étudiants et les professionnels à développer leurs compétences pour innover et agir au service du plus grand nombre (pour aller plus loin : enactus.fr).

Enactus vous propose d'expérimenter des techniques de créativité pour faire émerger des idées de projets, qui répondent à des enjeux sociaux ou environnementaux.

• EDF | 10h30 - 12h00 | 15h00 - 16h30 | Alain LARGENTON - A la découverte des ateliers EDF.
À travers cet atelier, découvrez les activités proposées par EDF pour enseigner les énergies de manière ludique. Avec les visites, ateliers et fiches, montrez à vos élèves le parcours de l'énergie ainsi que les différents métiers en lien avec ce domaine. Ainsi vous compléterez vos enseignements de manière originale.

Un retour d'expériences (également diffusé en live) : Table ronde - Découverte de différents projets pédagogiques | 13h30 - 14h30
Avec la présence de :

Jean-Michel LE BAUT pour présenter le projet i-voix : réinventer les humanités dans l'ère numérique. Depuis une dizaine d'années, le projet i-voix est un espace en ligne de lecture et d'écriture, de création et d'échange, autour de la littérature. Les 1ères du lycée de l'Iroise à Brest y mènent tout au long de l'année une appropriation vivante et innovante des œuvres pour inventer au quotidien une réconciliation de la culture du livre et de la civilisation de l'écran. Avec une dynamique étonnante : 28 000 articles publiés par les élèves et 2 700 000 visiteurs !

Catherine GRIFFIG pour présenter son projet pédagogique « 1,2,3 naviguons… » portant sur la rénovant de la Yole ‘Ar Loc'h' du Collège Le Verger par les élèves de 3ème SEGPA du Collège. En partenariat avec l'association Mod Kohz, l'entreprise Charpentier de Marine du Morbihan, les élèves de 3ème SEGPA du Collège découvrent les métiers en rénovant la Yole en vue de renaviguer avec. Ce projet d'équipe pluridisciplinaire et intergénérationnel est né car certains de ses élèves se destinaient à la menuiserie et elle souhaitait leur faire découvrir les métiers de charpentier de Marine ainsi que les métiers liés à la mer.

Ivanne HUREAU, professeur de sciences physiques et chimiques depuis 8 ans (4 ans TZR Loiret Est puis 4 ans en poste fixe au collège Roz Avel à Guerlesquin), a eu l'occasion de mener de nombreux projets avec ses élèves, projets généralement interdisciplinaires. Durant l'année scolaire 2019 – 2020, avec sa collègue de Lettres Classiques, elles ont pu proposer au groupe d'élèves latinistes de 4ème un projet nommé “La cosmétique de l'Antiquité”. Les objectifs principaux étaient de décloisonner les matières dites “scientifiques” et “littéraires” et d'éveiller la curiosité des élèves vers les sciences, les langues et cultures de l'Antiquité.

Programme complet sur notre site web !

RDV Mercredi 27 octobre
Ouverture des portes : 9h
Début de la journée : 9h30

Faculté Victor Segalen,
20 rue Duquesne
29 200 Brest

Plus d'informations sur la journée et inscriptions aux ateliers sur westconf.fr

La participation est gratuite. L'inscription est obligatoire pour les ateliers.
La réservation aux conférences est conseillée et possible par e-mail.
Un pass sanitaire sera demandé pour accéder à l'évènement.


Accéder à l'intégralité du contenu

Voici la proposition, portée à son démarrage par le réseau prof@brest, d'un espace collaboratif convivial et facile d'usage pour croiser les initiatives des acteurs et actrices de l'éducation sur le territoire breton. A la différence, du magazine Bretagne Educative, espace de publication d'articles, c'est un wiki basé sur des formulaires renseignés en quelques minutes. Les fiches initiatives et ressources sont structurées en base de données pour faciliter l'accès aux informations. C'est un espace complémentaire qui poursuit le même but [1] : montrer combien la Bretagne foisonne d'initiatives en matière éducative, favoriser par la publication en ligne l'esprit d'innovation et de partage , tisser des liens entre les acteurs et actrices de l'éducation sur le territoire breton.

Bretagne Educative, le wiki : http://bretagne-educative.xyz/

Simplifier le premier pas

En 2019, dans le prolongement des Coopératives Pédagogiques Numériques, le site « Bretagne Educative » ouvrait un espace de publication en ligne pour donner à voir la créativité des enseignant•es et des élèves, les projets des établissements et des associations, les événements organisés dans et hors l'Education nationale, les mutations en cours de la pédagogie.

En deux ans et malgré la crise du covid, plus de 300 articles ont été mis en ligne avec environ 4 000 visiteurs par mois. Cet espace d'écriture ouvert à tous les acteurs éducatifs d'un territoire reste original en France et nous souhaitons le poursuivre.

Mais l'écriture d'un article demande du temps et n'est pas dans la culture de beaucoup de porteurs d'initiatives d'abord engagés dans l'action.

La proposition aujourd'hui de l'usage d'un wiki basé sur des formulaires vise à simplifier le premier pas possible pour cette mise en réseau des initiatives,

L'apprentissage des Riposte Créative

Durant la crise du Covid nous avons expérimenté avec la direction innovation du CNFPT (Centre National de Formation des Personnels Territoriaux) les Riposte Créative basés sur un wiki [2], outil très souple à organiser et basé sur des formulaires.

Ces Riposte Créative ont essaimé tels Riposte Créative Bretagneavec Benoit Vallauri du Tilab, Riposte Créative Pédagogique avecInnovation Pédagogique ouRiposte Créative Gironde sur l'agenda 21 du département de la Gironde.

Nous y avons appris l'intérêt d'un espace collaboratif ouvert

- où l'organisation du site évolue au fur et à mesure de la mise en place de groupes de travail ou de nouvelles modalités comme les cercles d'apprentissage mis en place au CNFPT
- qui permet de renseigner rapidement une initiative, une ressource et de la cartographier dès que l'on indique l'adresse.

Ces espaces collaboratifs pratiqués depuis 18 mois ont montré qu'un environnement convivial facilite la contribution par l'usage de formulaires très simples d'usages : les fiches initiatives, ressources, acteurs. Même si Bretagne éducative est ouvert en écriture, notre expérience, confortée par celle d'autres sites participatifs brestois montre que cela ne reste pas facile pour beaucoup (problème de temps et surtout d'habitude d'écrire publiquement).

L'expérience de Riposte Créative Bretagne avec 500 fiches initiatives géolocalisées ouvre un pas possible en documentant une initiative, une ressource via un formulaire.

Utiliser un wiki convivial

Cet espace est basé sur un logiciel libre convivial yeswiki (avec des « fermes à wiki » qui en facilitent l'installation [3].

Le développement de cet outil est animé par un réseau d'acteur.ice.s de la coopération ouverte [4], avec comme deux lignes directrices : la facilité d'usage
- les pages comme les menus sont modifiables d'un simple double clic
- et comme un wiki le permet, l'historique de chaque page permet un retour en arrière en cas d'erreur

et la réutilisation des contenus par
- des bases de données transposables d'un wiki à l'autre en quelques minutes
- des licences qui favorisent la réutilisation (logiciel libre, contenus généralement en Creative Commons)
- une interopéabilité avec d'autres outils qui permet d'importer et d'exporter des contenus (via le mécanisme du web des flux rss).

Destiné à des acteurs de la formation cet outil évolue en intégrant des fonctionnalités de fabrication d'e-book, de partage de contenus et de parcours de formation. [5].

Au delà de la publication d'articles, nous proposons de développer un nouveau volet autour d'un espace collaboratif de type wiki facilitant la coopération ouverte entre acteurs.

A vous de le tester c'est ici

- pour regarder
- pour tester une fiche initiative, une fiche ressource

Un projet initié par le réseau prof@brest

Un peu comme au démarrage de Bretagne Educative, ce projet est porté initialement par le réseau coopératif prof@brestt avec un soutien sollicité de la ville de Brest dans le cadre de l'appel à projet sur les usages du numérique.

Le projet démarre sur le territoire est de Brest et de pays de Brest. Durant ce premier semestre 2021, nous allons présenter ce projet aux acteurs et actrices de l'éducation pour tester l'intérêt des fiches initiatives et ressources.

Mais il est ouvert sur la Bretagne, aux coopératives numériques portées par le rectorat,aux associations d'éducation populaire et d'éducation à l'environnement, aux projet éducatifs territoriaux… si vous voulez y participer, ce sera avec plaisir que nous vous invitons à cette cette collecte en coopération ouverte
prof@brest.

Le réseau coopératif prof@brest, initié en 2014, regroupe des acteurs autour de l'éducation ouverte et créative (une centaine d'inscrit.e.s sur la liste de diffusion), après un petit retrait durant la crise du covid, il fait sa rentrée le 12 octobre : Prof@Brest le 12 octobre 2021 : l'Ecole en partages

Des suites possibles ?

Pour la suite on peut imaginer que cette mise en réseau permette de tisser des liens entre les acteurs et actrices de l'éducation sur le territoire breton sur des questions thématique comme

  • la fabrication – réparation qui s'inscrit dans la démarche des fablab en Bretagne et du réseau fab@brest
  • l'expression par les élèves acteurs (tels les projets i-voix ou les radios lycéennes)
  • les communs pédagogiques [6]
  • la prise en compte de la transition écologique dans l'éducation (sujet déjà présent dans nombre d'initiatives tant d'établissement scolaires, d'équipes pédagogiques que d'associations d'éducation populaire ou d'éducation à l'environnement)
  • la prise en compte des familles en précarité et éloignées de l'école
    les cultures numériques.
  • les tiers lieux...

L'usage de cet outil correspond aussi à une diffusion à travers les formations animacoop, l'usage pour le 10ème Forum des usages coopératifs ou des initiatives comme la plate forme labaccèssur l'inclusion numérique et l'accès aux droits du Tilab.


Quelques textes en liens


[1] repris de l'éditorial de Bretagne Educative

[2] ici le logiciel libre yeswiki

[3] ce sont des serveurs qui permettent de générer en quelques clics un nouvel espace pour son projet

[4] qui mettent en œuvre dans une dizaine de territoires les formations Animacoop

[5] mais cela sera pour un peu plus tard pour ce qui nous concerne

[6] avec en particulier l'usage du volet gestionnaire de contenus de l'outil yes wiki (voir Des contenus ouverts à la coopération ouverte en formation, réponse aux urgences de la transition écologique )


Accéder à l'intégralité du contenu

Le 29 Septembre, le « EdTech Tour » a fait escale à Brest pour un temps de découvertes et d'échanges autour de la formation à l'âge numérique.

Le « EdTech Tour » est organisé par « EdTech Grand Ouest » qui rassemble des établissements, des organismes de formation, des associations, des startups EdTech du Grand Ouest … pour « inventer ensemble les formations de demain pour le territoire ». La rencontre « EdTech Tour » du 29 septembre s'est déroulée à Brest aux Capucins dans les locaux de la French Tech Brest + : le but d'une telle rencontre est de valoriser les réalisations et innovations des acteurs locaux, de découvrir de nouveaux outils et usages développés en proximité.

Claire de Wailly déléguée Edtech Grand Ouest, a présenté le contexte général. Les Edtechs (ou technologies éducatives) se consacrent aux outils et usages liés aux évolutions de la technique (FOAD, CD-ROM, e-learning, digital learning…) et de la formation (en particulier le développement de la granularisation, de l'individualisation, de la formation professionnelle) : des mutations que la crise du COVID a éclairées et accélérées. Les innovations portent sur différents champs : les apprenants, la pédagogie, la gestion et le suivi. De nouveaux métiers de la formation se développent comme le « formateur accompagnateur » ou le « digital manager ». Les transformations de l'écosystème lui-même interrogent : comment développer et organiser un territoire apprenant ? quels modèles économiques pour les Edtechs ? La filière compte 365 startups pour un marché de 89 millions/an avec un potentiel de marché mondial estimé à 500 milliards en 2025.

Jean-François Le Cloarec présente E-Learning Touch', une agence globale de digital learning sise à Guipavas. Elle regroupe plusieurs pôles : expertise logicielle, studio média learning (conception et développement de contenus sur mesure par exemple en réalité virtuelle ou vidéo), LMS (« Learning Management System » comme les plateformes Moodle), e-learning touch academy (avec bientôt le déploiement d'un Learning Lab à Guipavas). Jean-François Le Cloarec souligne la croissance importante du secteur (900 % depuis l'an 2000). Il éclaire les tendances fortes : les « classes virtuelles », le « mobile learning » (de nouvelles habitudes font du smartphone l'outil principal, ce qui nécessite d'adapter les ressources), le « RichMedia » (la nécessité de composer des ressources pédagogiques multimédia, par exemple des vidéos intégrant des quiz), la « Gamification » (jeux sérieux, jeux d'évasion…). C'est que le monde bouge côté apprenants : ils sont désormais hyperconnectés et zappeurs ; flexibles, libres, et indépendants ; portés à travailler ensemble ; attirés par le fun et le visuel. Ces revendications nouvelles sont à prendre en compte pour favoriser une approche plus horizontale, encourager la coproduction des savoirs et la coconstruction des compétences, lier la formation à l'épanouissement personnel (par exemple la récompense via des open badges), permettre une mobilité choisie (maison ou entreprise). Et le formateur nouveau doit alors maitriser des compétences tout à la fois en expertise, en pédagogie, en technologie

Ancien enseignant à l IMT Atlantique à Plouzané, Michel Briand vient témoigner des horizons de la coopération ouverte. Il anime le blog participatif « Innovation pédagogique » qui reçoit environ 80 000 visites par mois. De nouveaux espaces coopératifs ouverts en écriture montrent la même dynamique, par exemple « Riposte créative pédagogique » pour l'enseignement supérieur et la formation des adultes : des groupes s'y intéressent plus particulièrement à la transition écologique et à l'hybridation en coopération ouverte, avec une réelle aspiration au partage. Un défi est collectivement lancé : passer des contenus ouverts (par exemple les MOOC, les blogs d'enseignants, les universités thématiques) à la coopération ouverte en formation (les cours y sont non seulement accessibles à tous mais réutilisables par tous, ce qui permet un véritable gain de temps et de richesse). Michel Briand pointe des problèmes : les plateformes Moodle aujourd'hui ne sont pas interopérables, les pouvoirs publics doivent arrêter de mettre de l'argent sur des contenus non réutilisables. Et il trace des voies : par exemple le site « Bretagne éducative », d'ores et déjà ouvert à la publication pour les acteurs et actrices de l'éducation, amené à se développer en espace plus collaboratif encore avec l'outil Yes Wiki ; de manière générale la vraie valeur ajoutée, c'est moins le contenu partagé que le processus de partage lui-même.

La rencontre EdTech Tour s'est prolongée par des échanges et des informations, par exemple autour des Territoires Numériques Educatifs amenés à se déployer de façon expérimentale dans le Finistère ou de l'appel à projets de la Région Bretagne sur la digitalisation des organismes de formation bretons.


Accéder à l'intégralité du contenu

Coopérations blog

Si des initiatives comme les MOOC, les universités thématiques ou les blogs d'enseignants ont permis de mettre à disposition des contenus pédagogiques, la coopération ouverte en co-production, en réutilisation par des enseignants ou formateurs de structures différentes est peu courante.

La plate forme Yeswiki, (utilisée notamment dans les Riposte Créative) propose aujourd'hui un gestionnaire de contenus (LMS) conçu pour faciliter la coopération ouverte en formation.

En voici une présentation par Laurent Marseault en introduction au webinaire du 1er octobre à 17h organisé par Riposte Créative Pédagogique.

Cette démarche s'inscrit dans la réponse à l'urgence de la prise en compte des Transitions écologiques et en particulier du groupe dans l'enseignement supérieur et en formation des adultes.

- S'inscrire au webinaire

Le webinaire qui a réuni 34 personnes vendredi est mis en ligne
Des contenus ouverts à la coopération en formation : l'apport du gestionnaire de formation (lms) de yesWiki

- la vidéo : https://youtu.be/75DxnwMMa88
- la prise de notes collaborative en séance : https://lite1.infini.fr/p/coopcontenu

Bonjour, Laurent, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Laurent Marseault, depuis 52 ans ; je suis fils de paysan. Mon vrai métier est animateur nature et maintenant j'aide les humains à coopérer, collaborer, fonctionner en réseau en travaillant sur trois leviers : un premier levier concerne les postures politiques, un second les techniques d'animation et le troisième levier se situe autour des outils numériques. Donc j'accompagne, je forme, je réfléchis, j'échange autour de ces sujets et on me dit « secoueur de cocotier ». Voilà, ce qui permet de résumer un peu mon activité.

Peux-tu rappeler ce qu'est YesWiki ?

YesWiki, c'est un CMS, un logiciel qui permet de gérer des contenus sur le Web. YesWiki fait partie de la grande famille des wikis, et pour rappeler les deux caractéristiques fondamentales d'un wiki, il permet de modifier un contenu très facilement et rapidement sans avoir à passer par des interfaces d'administration et il permet de revenir en arrière, si on a fait une erreur. Dans la famille des wikis, il y a médiawiki(utilisé par wikipedia), tikiwiki, docuwiki... et celui sur lequel on travaille s'appelle YesWiki.

Sa particularité, c'est de pouvoir faire à la fois des choses jolies mais surtout c'est un logiciel qui a été travaillé pour qu'il puisse se complexifier au fur à mesure que se complexifie le fonctionnement du groupe, au fur et à mesure que le groupe grandit en maturité de coopération. Si l'on regarde les deux extrêmes du logiciel, d'un côté, tu arrives sur une page, tu doubles cliques, tu écris et tu sauves ; c'est le côté extrêmement facile du wiki et de l'autre bout il y a un générateur de base de données qui permet de fabriquer des formulaires puis, en fonction des contenus, cela génère automatiquement des trombinoscopes, des cartes de répartition, des systèmes de tri, bref, un vrai couteau suisse très facilement paramétrable.

Pourquoi développer des fonctionnalités de formation sur Yeswiki ?

On s'aperçoit que ce wiki plutôt simple et potentiellement joli attire des enseignants, des formateurs qui y voient un outil utile à leur pédagogie. Ils s'étaient des fois, déjà, un peu cassé les dents sur des grosses plateformes comme Moodle. Ganesha, plateformes efficaces mais qui parfois obligent à avoir à ses côtés un ingénieur pédagogique qui connaîtra bien le logiciel pour aider à rentrer les contenus. Ces logiciels relativement complexes rebutent pas mal d'enseignants et formateurs qui veulent travailler leurs contenus de manière plus simple et plus ouverte. Une des caractéristiques de ce Wiki, c'est que par défaut il est complètement ouvert et facilite la coopération ouverte : l'idée est donc que les enseignants puissent facilement poser des contenus et que le wiki puisse ensuite permettre de diffuser les contenus le plus largement possible notamment au travers de leurs formations.

Qu'est-ce que permet de faire ce gestionnaire de contenu, ce LMS (Learning Management System)

Ce LMS [1] permet de créer des parcours. Pour cela l'installation du module LMS dans YesWiki créé automatiquement trois formulaires interdépendants :
- Un formulaire qui permet de créer des activités. Une activité peut être un contenu de cours à lire, un exercice à réaliser, une fiche à remplir, une vidéo à regarder…
- A partir de ses contenus-activités, on va créer ensuite des modules. Dans un module, un système permet de choisir les activités que tu souhaites y insérer et d'en choisir l'ordre.
- Et une fois que tu as des modules, tu vas les organiser au sein d'un parcours.
A partir d'un parcours, le système de gestion de contenus génère toutes les interfaces qui permettent à des apprenants de passer d'une étape à l'autre, de voir combien de personnes ont suivi telle ou telle partie du cours pour pouvoir éventuellement les remotiver. Cela permet aussi de chaîner les activités avec les fonctionnalités du wiki. Par exemple, dans l'exercice, leur demander de partager du contenu en remplissant un formulaire avec les fonctionnalités Bazar du wiki.

Ensuite, l'autre potentialité, c'est de pouvoir très rapidement dupliquer tout cela. Si tu trouves des contenus intéressants, tu peux aspirer l'intégralité ou une partie d'un parcours et l'insérer dans un autre wiki. Les contenus peuvent ainsi se diffuser facilement dans l'idée d'une coopération ouverte, de pouvoir facilement partager et réutiliser ces contenus.

Dans l'esprit d'un outil convivial, ce gestionnaire de contenus en formation (LMS) facilite la réutilisation de contenus, pourrais-tu expliquer ce choix ?

Il y a, pour moi, 2 niveaux qui motivent ce choix.

- La première motivation est centrée sur les apprenants. Ces personnes vont, petit à petit, être transformées par les contenus mais vont aussi potentiellement transformer les contenus. Donc il est important de permettre aux apprenants de faire un clone des contenus qu'on leur a proposés pour qu'ils puissent les mettre sur leur propre espace pour pouvoir les digérer, continuer à les commenter, à les faire vivre. Pour moi dans la formation, il y a de la transmission de pouvoir ; des systèmes simples permettant aux personnes de partir avec les contenus et de jouer avec, sont pour moi importants et permettent une certaine encapacitation.

- La seconde motivation est plus centrée sur les collègues formateurs. Leur permettre de reprendre, de ré-utiliser les grains premiers (les activités), les grains organisés (les modules) ou les grains scénarisés (les parcours) est un véritable gain d'efficience. Avec ce LMS, des personnes qui sont dans d'autres établissements, dans d'autres organismes de formation n'ont pas besoin de repartir de zéro. Cela permet de ne pas consacrer du temps de vie à refaire ce que d'autres ont déjà fait mais plutôt de rajouter de compléter, simplifier, améliorer, contextualiser... Et en rendant ces outils interopérables cela permet de produire des flux de contenus de formation, plutôt sympathiques.


Recy'Clic
Un kiosque à services et apprentissages libres, partageables, léger et en auto-hébergement [2]

Enfin, parmi les petits outils associés à YesWiki, il y a « recyclic » système installable sur un tout petit ordinateur (raspberry) ou sur un vieil ordi à l'écran cassé (un ordinosaure) qui embarque à la fois des logiciels de collaboration mais aussi des contenus libérés. Ce petit système transportable dans son sac à dos, devient une ressourcerie de connaissances, avec des contenus de formation partageables que l'on peut installer dans une bibliothèque, un tiers lieu, un marché...

Ces outils sont conçus pour permettre aux personnes qui ont envie de partager de pouvoir le faire facilement, d'être dans ce que l'on appelle le partage sincère ou la coopération ouverte.

Que pourrait être pour toi une coopération ouverte en matière de formation ?

Dans un monde en transition, il faut se poser des questions sur vers où on va mais aussi sur comment on y va ?

Ainsi, se questionner sur l'acte d'éduquer est fondamental. On ne peut pas imaginer reproduire les modes de formation du 19e et du 20e siècle pour explorer les chemins à venir et accompagner sur ce chemin. Dans l'idée de partage sincère, de coopération ouverte autour de la formation, il est important de dégager du temps pour que les formateurs arriver à ces niveaux de réflexion et les partagent.
Il est, pour moi, affligeant de voir des gens réinventer des contenus déjà existants alors qu'il serait possible de dire « voilà ce contenu existe, vas-y utilises-le » et ainsi, le temps de cerveau dégagé, on s'en servira pour penser ce que veut dire former à la transition, aux enjeux des quelques jolis chantiers qui sont devant nous.

Ensuite, les contenus de formation autour de ces sujets des transitions, sont gigantesques. On est dans des approches qui sont forcément reliées, systémiques, complexes. Le prof qui dit qu'il a tous les contenus de formation associés, ne peut être qu'un imposteur ;-) La piste est alors, plutôt, de trouver comment créer des arborescences de contenus de formation qui permettent à l'individu de s'y promener, d'y faire son parcours, qu'il soit apprenant ou formateur.

Y-a-t-il déjà des premiers exemples pour illustrer cette coopération ouverte ou cet usage du LMS ?

Parmi les exemples d'usages visibles, il y a le réseau des Colibris qui l'a utilisé pour ses MOOC (et des milliers de personnes) et ses parcours (plutôt des petits groupes). Dans un premier temps ces contenus ont été joués de manière accompagnée : vous vous inscrivez et suivez le parcours.

Petit à petit ces contenus sont diffusés de manière plus large et on les retrouve dans recyclic, avec des personnes qui reprennent des petits grains, ou une vidéo au sein d'un grain.

Cela permet de travailler sur la notion de compostabilité [3] des contenus de formation. Des personnes font un clone, un copier-coller d'n parcours numérique-éthique parce qu'ils ont trouvé que c'était super et d'autres prennent juste un petit grain pour le réutiliser ailleurs. Un acte de formation et les contenus associés au sein d'un LMS YesWiki donne donc accès à des contenus organisés, scénarisés permettent aux personnes de déconstruire quels que soient les niveaux pour en faire ce qu'ils veulent. On est vraiment dans l'idée de compostabilité des contenus de formation. C'est intéressant factuellement mais aussi intellectuellement.

Est-ce que ce projet associé des partenaires utilisateurs ?

Alors dans les partenariats utilisateurs, actuellement, il y a deux grosses structures : le réseau des Colibris et l'UDN, l'Université Du Nous qui l'utilise beaucoup sur leurs parcours. Dans les groupes qui suivent de près, il y a les formateurs du collectif inter-animacoop, quelques personnes du CNFPT, l'IFPEK à Rennes [4], une école dédiée aux métiers paramédicaux, un laboratoire de l'IRD du côté de Marseille[[voir à ce sujet "Interview de Bénedicte Gastineau, vers un fonctionnement collaboratif d'un laboratoire de recherche et d'enseignement"]. Un petit nombre d'endroits où commence à voir quelques yeux pétiller autour de cet outil.

Quels freins et facilitations vois-tu pour son utilisation en université ou dans des organismes de formation ?

Un des principaux freins réside dans le fait que ces organisations ont déjà choisi leur LMS, un LMS estampillé maison qui des fois a été acheté fort cher, même si c'est du logiciel libre avec des coûts de formation assez importants pour que les gens le prennent en main. Et comme on a payé pour ça, choisir des outils alternatifs simples qui redonnent du pouvoir aux gens est un peu antinomique avec les idées de pouvoirs centralisés trop souvent portés par les DSI, services financiers et autres lieux de pouvoirs. Une fois que tu as payé, c'est souvent compliqué de faire autrement.

Après il y a vraiment cette idée du partage. YesWiki est un outil qui est fait pour partager et plein de personnes sont encore coincées sur le fait que c'est quand même « mon contenu de formation » et si je le partage, d'autres vont le réutiliser. En grossissant un peu plus le trait, beaucoup de personnes pensent que s'ils partagent, ils vont mourir, ils n'existeront plus, ne seront plus sollicités.

Personnellement, je sais que c'est l'inverse mais cela, tant que tu l'as pas vécu, c'est un peu compliqué à imaginer. Il y a encore beaucoup à faire en termes de partage de contenus, y compris pour des gens qui pourtant sont payés avec de l'argent public, beaucoup de personnes sont toujours dans l'idée de cacher leur copie et y compris dans l'acte de formation, ils n'ont même pas envie que les étudiants qu'ils forment puissent réutiliser leur propre contenu.

Ce sont des choses qui sont plutôt à régler sur un divan mais ce serait un autre sujet …


les interviews

- Gatien Bataille, animateur de la formation à la coopération : Cooptic belgique. et organisateur des rencontres Co-construire.
- Jeremy Dufraisse co-développeur du gestionnaire de contenus de Yeswiki
- Laurent Marseault, le partage sincère, du temps pour l'essentiel
- Florian Schmitt, développeur du LMS et accompagnateur de son usage par les Colibris (à venir)

Quelques textes en liens


[1] En technologies de l'information et de la communication, un learning management system (LMS) ou learning support system (LSS) est un logiciel qui accompagne et gère un processus d'apprentissage ou un parcours pédagogique. En français, on parle de « plateforme d'apprentissage », « système de gestion de l'apprentissage », « centre de formation virtuel », « plate-forme e-learning », « formation ouverte et à distance » (FOAD) ou « formation en ligne », et, particulièrement au Québec, d'« environnement numérique d'apprentissage » (ENA).

Ce genre de système informatique propose un espace numérique de travail (ENT) comprenant des tests d'évaluation qui sont soit soumis à validation par l'enseignant soit proposées comme activités de régulation en auto-évaluation. Un LMS s'adosse généralement à un logiciel de gestion de la formation pour la partie administrative et logistique de la formation, notamment présentielle, dans wikipedia

[2] Le projet vise à la réduction des inégalités d'accès aux savoirs en proposant un serveur web « clé en main » installable sur tous types d'ordinateur qui donne accès à des services libres et collaboratifs et à des contenus pédagogiques dans tous les domaines de la transition écologique et solidaire. De part la sobriété apportée par l'outil, la dynamique se concentrera à développer ce service comme une solution pour le réemploi des vieux ordinateurs (ordinosaures) et la réduction des déchets informatiques. Cet outil est la concrétisation d'une collaboration entre des communautés du monde du libre et des réseaux agissant pour la protection de l'environnement.

Faciliter l'appropriation de services et de contenus libres par les acteur·rices de la transition, y compris les plus éloigné·es du numérique, par la fabrication et la mise à disposition d'espaces web mobiles de coopération et par l'animation de formations hybrides centrées sur les techniques et outils d'animation de collectifs

[3] LA COMPOSTABILITÉ : POUR UN ÉCOSYSTÈME DE PROJETS VIVACES
Publié le 4 mars 2018 Romain Lalande, Laurent Marsault, https://vecam.org/_old/La-compostabilite-pour-un-ecosysteme-de-projets-vivaces.html


Accéder à l'intégralité du contenu

un webinaire de la session "Enseigner les transitions et en transition" des chemins de la coopération et du Forum des usages coopératifs

avec Hakara Tea

Ce webinaire présentera l'initiative de la Rentrée du climat qui vise à déployer massivement des ateliers sur la Fresque du climat cet automne et de contribuer ainsi à sensibiliser des milliers d'étudiants et d'enseignants.

Une animation sous licence CC by nc nd, pour en faciliter la diffusion.

- Pour vous inscrire et obtenir le lien par retour de mél, merci de répondre à ce court formulaire en cliquant ici
- Pour participer au groupe "Transition écologique en coopération ouverte dans l'enseignement supérieur francophone", s'inscrire sur la liste sympa

"Face à l'urgence climatique l'information est la première condition d'une action efficace sur le plan individuel comme sur le plan collectif.

La Rentrée Climat offre l'occasion de former des dizaines de milliers d'étudiant·es aux enjeux climatiques . L'ensemble des établissements de l'enseignement supérieur est invité à se joindre au dispositif. Le programme est ouvert aux établissements sur l'ensemble de l'année académique.

Le dispositif Rentrée Climat est porté par l'association La Fresque du Climat.
L'objectif de l'association est de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux climatiques, afin que chacun·e puisse mieux décrypter l'information et agir efficacement sur les plan individuel et collectif.

La Fresque du Climat est un outil pédagogique qui articule les conclusions du GIEC pour mieux comprendre les composantes du dérèglement climatique et sa dimension systémique.

D'une durée de 3h, l'atelier mobilise l'intelligence collective et la créativité des participant·es. Une personne formée à l'animation encadre les équipes afin de les guider durant l'atelier, de faciliter la communication entre les membres et d'apporter des explications complémentaires. Il faut compter 1 personne animatrice pour 12 participant·es.

L'atelier est aussi déployé en format numérique 100% en ligne. Cependant, l'animation sur ce format nécessite davantage d'expérience et le besoin d'animateur·rices est doublé."

Un texte repris du site de la Rentrée du Climat

Voir aussi

PS : la présentation du Master en humanités environnementales à l'université de Nantes par Sylvie Nail aura lieu à la rentrée en septembre-octobre.


Accéder à l'intégralité du contenu

Cet article explicite quelques éléments sur l'apport d'un outil convivial, tirés de notre expérience des Riposte Créative, espaces collaboratifs mutualisant les transformations créatives solidaires en réponse à la crise sanitaire.

Préambule

Un environnement convivial qui favorise la coopération

Si l'outil n'est qu'un des ingrédients d'un projet coopératif, il peut (ou non) être au service des valeurs portées par le collectif et être un outil convivial en reprenant la définition d'Ivan llich (1973 :2004) qui le décrit comme

« un outil juste, qui répond à trois exigences : il est générateur d'efficience sans dégrader l'autonomie personnelle, il ne suscite ni esclaves ni maîtres, et il élargit le rayon d'action personnel »

En coopération ouverte

La coopération repose sur un ensemble de compétences dont 11 ont été identifiées comme des compétences charnières c'est à dire des compétences sans lesquelles, la collaboration serait difficile à mettre en œuvre et dont trois « L'état d'esprit collaboratif », « faire avec » et « avoir le souci des communs » en sont les pivots. (Sanojca, 2018a), (Sanoja, 2018b).

Nous nous intéressons ici particulièrement à la coopération ouverte(Sanojca, Briand 2018), une notion issue du logiciel libre et de l'environnement de travail conçu de manière à être accessible et réutilisable par d'autres « pairs ». Les projets en coopération ouverte sont ceux qui font le choix d'un donner à voir partagé publiquement avec des contenus réutilisables. Ces pratiques sont encore peu répandues dans un pays marqué par une culture jacobine fonctionnant en silos marquée par la compétition.

La coopération ouverte est un profond changement de culture dans une société où le travail est organisé de manière cloisonnée et hiérarchique. Apprendre à donner à voir, copier, réutiliser, partager demande du temps parce que ce n'est pas dans nos habitudes.

(Briand, 2012).

Pourtant la coopération ouverte à l'image de wikipedia, des cartes ouvertes d'Open Street Map ou des la carte des alternatives de Transiscope ont fait la preuve de leur efficience et de leur pérennité quand nombre de projets numériques meurent dans leur coin. Et dans une situation de crise, lorsque le monde d'avant ne fonctionne plus comme nous l'avons vécu durant cette crise sanitaire, nous avons besoin de mettre en place de nouvelles façons de faire de nouvelles solidarités qui s'enrichissent d'approches contributives ouvertes à tous.

voir aussi plus bas une brève présentation des Ripostes Cretaive et de l'outil Yeswiki

conf : Cooperation ouverte, un changement de posture par Julie Boiveau à QPES 2019,( cc by sa nc)

Ce que permet cette plate-forme

Une écriture "directe"

  • qui facilite la contribution : la plupart d'entre nous n'avons pas à appris à partager des informations utiles à d'autres. Par exemple notre veille est souvent privée ou via des réseaux sociaux où l'information est vite diluée. Avec cet outil on peut d'un simple double clic mettre une page en écriture et la compléter d'une référence (voir par exemple la page des interviews de Riposte Creative Territoriale
  • qui conserve les traces des travaux : l'écriture sans avoir à créer un compte utilisateur facilite le passage à l'acte. Cela permet par exemple de conserver le contenu d'une prise de note sur un pad (non pérenne). C'est ce qui a été pratiqué avec le CNFPT dans les réunions de Riposte Créative Territoriale
  • une écriture modifiable et réversible : comme dans wikipedia (un autre wiki utilisant lui l'outil mediawiki) la plate-forme conserve un historique des modifications ce qui permet de revenir en arrière en cas d'erreur ou de modification non valide par un tiers. Cette fonctionnalité est rassurante pour l'utilisateur quant aux conséquences d'une erreur.

Une agilité de structuration des contenus

- Tout comme les pages, les menus sont facilement éditables ce qui permet de rajouter ou renommer une rubrique très facilement. Cette fonctionnalité a été en particulier utilisée pour accompagner la dynamique du projet Riposte Créative Pédagogique (acteurs de l'enseignement supérieur et de formation des adultes) pour donner la place aux groupes émergents : Hybridation en coopération ouverte ou ou les cercles d'apprentissages de Riposte Créative Territoriale.

La mise en œuvre de formulaires en base de données transférables et interopérables

C'est là une des fonctionnalités les plus utiles.

- Une contribution facilitée par l'usage de formulaire : si publier un article demande du temps, remplir un formulaire ne prend que quelques minutes. Et Et le pas à franchir pour publier est réduit parce que l'écriture est guidée par le formulaire.Cette facilité est particulièrement intéressante lorsqu'il s'agit de collecte des initiatives par les acteurs eux-mêmes. [1]

- Une sélection par mots clés : en associant des listes de mots clés aux formulaires, il est possible de sélectionner les fiches ressources ou initiatives qui nous intéressent. Voir par exemple les 100 fiches ressources de Riposte Créative Pédagogique.

- Une base donnée importée facilement. Cela facilite la construction d'un environnement pour un projet en lui permettant d'importer les outils formulaires développés par d'autres. C'est ainsi que Riposte Créative Gironde réutilise les fiches initiatives et ressources des précédents Riposte Créative.

- Ce fonctionnement facilite la mise en convergence des dynamiques de niveaux différents (local - régional – national –international) dès lors que les projets utilisent une même trame de base de donnée comme entre Riposte Créative Brest et Riposte Créative Bretagne.

- Plus encore, une partie d'une base de données, peut –par la sélection des mots clés – être reprise pour donner naissance à un autre projet comme c'est le cas de Riposte Alimentaire Bretagne, lui-même partie prenante de Riposte Alimentaire.

Une cartographie qui fait sens

En renseignant le champ adresse, la ressource renseignée est géolocalisée sans aucun développement supplémentaire. Cela donne une visibilité immédiate à l'auteur d'une fiche qui voit sa ressource ou son initiative apparaître immédiatement sur la carte. C'est une motivation supplémentaire pour contribuer en référençant une initiative comme cette carte des initiatives en Bretagne.réalisée durant le premier confinement.

Une coopération ouverte à la réutilisation

- L'ensemble des Riposte Créative ont fait le choix de conditions juridiques qui permettent la réutilisation par l'usage de licence Creative Commons (CC by sa) par défaut qui élargissent les droits d'usages. Ce choix juridique est nécessaire pour permettre la réutilisation d'un Riposte à l'autre sans être obligé de redemander l'autorisation à chaque auteur.

- Dès lors il est facile d'organiser des interopérabilités : il est ainsi possible d'utiliser les flux RSS pour qu'une fiche initiative soit proposée en article d'un site qui accepte l'import de flux RSS. Par exemple la fiche de l'initiative « Enseigner les transitions » organisé par SupAgro Montpellier, devient un article du magazine Innovation pédagogique (3 000 visiteurs par jour) démultipliant fortement sa portée.

- A l'inverse il est possible d'importer les articles complets d'un site web, si les conditions juridiques le permettent, dès lors que le site dispose de flux RSS. Ainsi la page du "faire local" de Riposte Créative Bretagne publie les derniers articles d'a-Brest de Bretagne Creative et du labfab étendu (sites sous licence Creative Commons) relatifs à la fabrication numérique et aux initiatives de réparation-recyclage par un simple coupé coller adapté de deux lignes de code.

Au final ce qui séduit dans cet outil est bien sa convivialité, au sens d'Ivan Illich qui favorise une autonomie des acteurs du projet sans les rendre dépendants d'un maitre du web pour contribuer ni d'une société de développement pour faire évoluer le projet, dans une logique de communs réutilisables et de coopération en "archipel" avec d'autres projets.

-----

Les Riposte Creative

Les Riposte Creataive sont une famille d'espaces collaboratifs initiés en réponse à la crise du Covid-19 ainsi le labo du CNFPT a lancé la "Riposte créative territoriale" dès mars 2020, à l'initiative de membres de la communauté de l'innovation publique territoriale avce pour objectif de

Co-construire, avec les collectivités territoriales, les réponses formatives innovantes pour faire face à ces défis complètement inédits, en mobilisant l'intelligence collective. Comment développer des modes d'apprentissage dans l'urgence, pour des solutions créatrices de valeur sociale pour le service public territorial et la démocratie locale ?

Les Riposte Créative ont en commun la volonté de valoriser les transformations créatives soucieuses de solidarité, de pouvoir d'agir et de transition dans une posture d'apprendre ensemble de la crise. Ils font le choix d'une écriture ouverte à tous (ce que nous allons décrire plus loin) et de ressources librement réutilisables, protégées par une licence Creative commons (CC by sa) par défaut.

  • donner à voir et mutualiser les initiatives en complémentarité des services et groupes mis en place
  • exprimer des besoins prenant en compte les personnes en précarité, en situation de fragilité et éloignées des services proposés
  • favoriser l'attention, le soin, et une convivialité, et ainsi contribuer au bien vivre ensemble
  • favoriser des transformations créatives solidaires et en transition pour l'après

Les Riposte Creative se placent dans une logique d'archipel reprise d'Edouard Glissant, une notion documentée dans l'agora des archipels(un autre yeswki !) où l'usage en communs de la plateforme yeswiki facilite l'interopérabilité et la réutilisation de ressources entre ces différentes "Ripostes".

Yes wiki c'est quoi ?

YesWiki est un moteur de wiki libre, modulaire, sous licence GPL qui permet de créer et de gérer un site Internet ou intranet. Il est destiné, en particulier, aux groupes souhaitant se doter d'un outil pour coopérer via Internet. Il s'installe sur un serveur web supportant PHP 5 et plus et une base de données MySQL. Une fois installé, le site est directement opérationnel et tout est géré en ligne avec n'importe quel navigateur web. Il permet :

- De créer, supprimer, modifier, commenter des pages du site, quel que soit le nombre d'éditeurs et de pages.
- De gérer les droits d'accès aux différentes pages (lire, écrire, commenter), par utilisateur·trice ou par groupe d'utilisateur·trice.
- D'élaborer la mise en page des contenus de manière intuitive et très visuelle, sans connaissance informatique.
- De publier instantanément toute création ou modification de page.
- D'analyser, de gérer l'ensemble du site à partir de fonctions simples : plan du site, listes des utilisateurs·trices, listes des dernières pages modifiées, etc.

un texte repris de la page de présentation yeswiki sur Interpole, espace de partage de ressource initiées par la communauté des formateurs Animacoop.

YesWiki est actuellement maintenu et amélioré par une communauté de de développeurs francophone.

Pour aller plus loin

- Interpole : Nous, formateurs·trices et facilitateurs·trices de la coopération et des communs, partageons ici nos ressources. Cet espace est dédié aux fiches pratiques sur le travail collaboratif, en présence et à distance. Sur Interpole, nous faisons le choix de partager nos contenus sincèrement auprès de tou·te·s, pour tout usage.

-

- [Le rôle du techno-pédagogue dans un « Riposte créative », espace en coopération ouverte->http://www.cooperations.infini.fr/spip.php?article11431" class='spip_out' rel='external'>Cours sur l'utilisation de yeswiki

, par Florent Merlet, Laurent Marseault, Michel Briand avril 2021.

- Partage sincère, "tragédie du LSD", fonctionnement en archipel : dialogue autour de la coopération ouverte avec Laurent Marseault, par Laurent Marseault, Michel Briand, mars 2021.

- Formation-action : Les communs du territoire : nouvelle forme de coopération et de services de proximité par, Michel Briand, décembre 2020.

- Ce que nous apprenons des Riposte Créative, une démarche d'écriture collaborative réutilisable, par Laurent Marseault, Michel Briand, juin 2020.

- Quelles boussoles pour des ripostes créatives des territoires, cercle d'apprentissage de Riposte Créative Territoriale animé par Julie Chabaud, initiatrice des cousinades et de Riposte Creataive Gironde

Bibliographie

Briand, M. (2012). "Territoires en réseaux : d'internet aux innovations sociales ouvertes', intervention à la journée du département de Loire Atlantique, article en ligne, 9 Octobre 2012 (et enregistrement).

Illich, I. (1973/2004). Oeuvres Complètes, Volume1 (Première publication : Illich, Ivan, 1973, Tools for Conviviality, New York, Harper & Row / London, Calder & Boyars).

Sanojca, E. (2018a). Les compétences collaboratives et leur développement en formation d'adultes. Le cas d'une formation hybride. Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation. Rennes, Université Rennes 2.

Sanojca E. (2018b). « L'état d'esprit collaboratif », « faire avec » et « avoir le souci des communs » : trois pivots pour coopérer, article du blog Coopérations, article en ligne, mars 2018.


[1] Lorsque démarre un projet en réunissant les 16 participants par groupes de 2 dans un exercices d'interview croisées, le groupe co-produit en 20 mn une douzaine de fiches ressources comme nous l'avons réalisé par exemple dans l'agora des archipels (et à peu près tous les Riposte)


Accéder à l'intégralité du contenu

i-voix, blog 1ère Iroise, Brest autour de la littérature

Les personnages féminins de romans, représentantes des mères, des filles, des sœurs, constituées en Assemblée internationale, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de la femme, afin que cette...
Accéder à l'intégralité du contenu
La petite dernière est un roman de Fatima Daas, paru en 2020, c’est un livre autobiographique, l’auteure parle de son histoire. C’est son tout premier roman, elle n’a que 24 ans lorsqu’elle le publie. Ce livre est récent, il n’est pas écrit de façon chronologique,...
Accéder à l'intégralité du contenu
Vanda est un roman paru en 2020, écrit par Marion Brunet et édité par Livre de Poche. C’est un roman engagé qui dénonce la brutalité de notre société. C’est l’histoire d’une femme qui vit seule dans cabanon au bord de l’eau avec son fils de 6 ans. Vanda...
Accéder à l'intégralité du contenu

FabBrest, réseau des fablab autour de Brest

SUPERBREST : Marathon créatif pour fabriquer la ville de demain - les 26,27 et 28 novembre 2021

Septième édition du Super Brest est le rendez-vous incontournable de celles et ceux qui désirent changer la ville pour un monde meilleur.

Dès le départ et en s'affirmant chaque année, Super Brest est un hackathon porté par des valeurs originales :

  • Il est ouvert à toute personne curieuse et motivée, adulte, enfant, habitant du pays de Brest ou de plus loin. Nous sommes vigilants aux mécanismes sociaux de discrimination et travaillons à être le plus inclusif possible.
  • Il s'agit d'une coopération ou toutes les équipes concourent à la réalisation d'une même finalité.
  • Le projet de chaque équipe est reconnu et valorisé dans son originalité.
  • Les moyens mobilisés pour Super Brest sont en cohérence avec les objectifs : nous privilégions les circuits courts, la nourriture bio et locale et nous sommes vigilants aux conditions sociales.
  • Enfin, nous réduisons autant que possible nos émissions de CO2eq.

Super Brest est un festival d'inventivité de deux jours pour imaginer et fabriquer ensemble ce qui constituera la ville de demain (sur des thèmes libres : Art, sciences, développement durable, urbanisme, énergie, climat, éducation, handicap, emplois, bien-être...).

Cette année 4 projets on vu le jour :

  • Projet Fab Bike un mini Fablab roulant avec table, chaise, imprimante 3D et découpeuse vinyle intégrée pour aller vers les publics
  • Locamusic Records, rendre accessible les studios d'enregistrement de musique à tous, conception d'une cabine d'enregistrement légère, transportable

La caravane des possibles, aménagement d'une caravane, bibliothèque, exposition et projections de films

Vivement l'année prochaine pour une nouvelle édition !!!


Accéder à l'intégralité du contenu

"Apportez un vêtement et vous broderez des motifs dessinés par Sarah, avec différents points".


Accéder à l'intégralité du contenu

Quand on aime, on ne compte pas !

Après notre première rencontre le 7 et 8 juin dernier, notre petit groupe du Hackathon s'est à nouveau réuni pour continuer nos travaux ! Que des femmes !

Le Tekitoâ et le Cekoâ sont presque prêts ! Il reste quelques petits détails à peaufiner et on vous dévoilera nos merveilles très vite !


Accéder à l'intégralité du contenu

Labfab, réseau des fablab autour de Rennes

Nos amis du Climate Change Lab ont durant l’été 2021, avec des fablabs de tous les départements bretons, dont le Labfab, proposé en réponse au premier appel à projets soutenu par la fondation Breizh Biodiv et instruit par la région Bretagne un projet original, : Sylvestre Orchestre.

Visuel créé par Sabine Zadrozynski

Objectif, utiliser la technologie non pas pour exploiter la nature et ses ressources, mais pour la faire aimer, en créant des installations transformant de l’activité biologique en musique, en esthétique, en émotion.

Voici le moment de passer à l’action ! Avec le Campus des Métiers Fougères-Vitré industrie et à l’invitation du superbe fablab de la Communauté de Communes de la Roche Aux Fées, La Fabrique, à environ 20km au sud de Rennes, sont proposés deux jours de hackathon gratuit et sympathique : “Sylvestre Orchestre version de poche”, les 30 novembre et 2 décembre 2021 de 10h00 à 18h00.

Objectif : avec des capteurs très frugaux et simples, sans prétention scientifique, arriver à capter de la donnée sur un végétal, puis la transformer au format de musique électronique midi. Cela pour inventer en petits groupes de 4 à 5 personnes une installation libre, si possible esthétique et harmonieuse, capable de faire chanter une plante en pot.

Vous êtes sceptique ? Alors écoutez plutôt comment chante le cyclamen du superviseur technique de ce hackathon, le talentueux Stéphane Godin (co-concepteur notamment de la Braillerap SP). Non, non, il n’y a pas de trucage. La mélodie se structure ici pendant les 3 premières minutes grâce au code de Stéphane, puis se déploie étrangement…

 

Merci à Laurent LEPORT, de l'université de Rennes 1, qui va tenter l'aventure avec nous !
Merci à Laurent LEPORT, de l’université de Rennes 1, qui va tenter l’aventure avec nous !

Si vous aussi vous voulez passer deux jours de découverte et d’exploration créative et sympathique, nous fournissons le café, le sourire, le matériel, les plantes, dans un fablab très bien outillé, celui situé 2 Rue Louis Amoureux, 35150 Janzé (au dessus de la Poste). Le hackathon sera accompagné par Hugues Aubin, fondateur du Climate Change Lab, Stéphane Godin, mentor “TECH”, Sabine Zadrozynski, mentor “DESIGN”, Laurent Leport, Institut de Génétique, environnement et de protection des plantes à l’université de Rennes 1, mentor “BIO”, Romane Pâquet mentor “MUSIQUE” sous l’égide d‘Antoine Tabet, fabmanager des lieux.

Totalement gratuit, mais jauge limitée à 20 personnes maximum et réservée aux premiers inscrits.

Pour s’inscrire, créez-vous ici gratuitement un compte sur le site de la Fabrique, puis activez-le et inscrivez-vous à l’événement. Pour information les trains express régionaux et les cars Breizhgo assurent la liaison Rennes-Janzé et le fablab est à moins de 300 m de la gare. Le départ de Rennes peut se faire depuis la gare SNCF en train (ligne Rennes-Retiers) ou la gare routière (ligne 22). *

Pass sanitaire obligatoire, accessible aux personnes à mobilité réduite (parking sur place et ascenseur). Gratuit sur inscription. Bidouilleurs de son, musiciens, hackers, jardiniers bienvenus : tout le monde peut ramener des synthétiseurs, du matériel annexe improbable pour ajouter des éléments (son, volume, lumières…).

A vous de faire chanter les plantes !!

Cet article Sylvestre Orchestre, version de poche : venez faire chanter les plantes les 30 novembre et 2 décembre 2021 ! est apparu en premier sur LabFab.


Accéder à l'intégralité du contenu

Ce mardi 16 novembre après midi, plusieurs membres du LabFab et du Service Numérique de Rennes Métropole ont pu réaliser 2 fresques du numérique.

Mais de quoi s’agit-il ?

La Fresque du Numérique est un atelier ludique et collaboratif de 3 heures avec une pédagogie similaire à celle de La Fresque du Climat. Le but de ce “serious game” est de sensibiliser et former les participants aux enjeux environnementaux du numérique.” source: www.fresquedunumerique.org

En effet, il est nécessaire de bien comprendre un problème de façon systémique pour y envisager des solutions et passer à l’action.

Notre animatrice, Héloïse Dano (EcoloGeek) accompagne les entreprises (et organisations) pour mettre en place des démarches “numérique responsable”. Il s’agit d’appliquer les principes clés du développement durable : respect simultané de l’environnement, de l’équité sociale et de l’efficacité économique.

Héloïse a su mobiliser l’intelligence collective de notre groupe, lui apporter les messages clés pour mieux s’approprier le contenu dense avec de nombreuses données sur les consommations que le numérique induit.

Toutes les données utilisées proviennent de rapports fournis par Green IT, Shift Project ou encore l’ADEME.

En 2 équipes de 4 et 5 personnes, autour d’une table, nous avons identifié et dessiné les liens entre les cartes du jeu pour construire une véritable “Fresque”.

Chaque équipe a pu présenter sa fresque, lui donner un titre et choisir des actions prioritaires très concrètes pour réduire ses consommations (de matière et d’énergie).

Le LabFab et le Service Numérique de Rennes Métropole étaient déjà sensibilisés car impliqués depuis plusieurs années pour construire un numérique plus responsable. Il ne s’agit certainement pas de surfer sur une mode mais bien de se donner des atouts complémentaires pour consolider des actions …ayant eu bien trop peu d’impacts malheureusement (comme le LowTech, le surcyclage, les licences ouvertes,  …etc.).  Les enjeux sont tellement importants que nous pouvons que nous réjouir de cette prise de conscience plus large.

Il faut continuer à sensibiliser notre entourage personnel et professionnel aux enjeux du numérique responsable pour rapidement ralentir nos pratiques (moins et mieux) car les impacts cumulés s’accélèrent.

Il faut aussi espérer que ce mouvement pousse à des décisions et actions stratégiques pour agir globalement sur notre planète.

Mais, avons nous encore le temps ?….

Ces réalisations collectives ont été effectuées dans un lieu très inspirant qui a su se transformer pour former à des pratiques numériques plus responsables : l’EduLab Pasteur.

Photos: Bérengère Amiot

 

 

Cet article Fresque du Numérique est apparu en premier sur LabFab.


Accéder à l'intégralité du contenu

Après une longue période sans hackathon dans la vraie vie, nous pensons au LabFab qu’il est grand temps de reprendre ces rencontres !

Ce sera donc le retour du CampOSV les 1, 2 et 3 décembre 2021 : un marathon créatif où l’on viendra bidouiller tout ce qui roule : trottinettes, vélos, voitures, triporteurs, planches à roulettes, <ajoutez ici votre moyen de transport préféré>…

Affiche CampOSV 2021

Si vous êtes curieux·se, bidouilleur·se, développeur·se, rejoignez-nous en décembre : l’ambiance y sera détendue, le wifi rapide et le café excellent !

Plus d’infos 👉 https://school.future-iot.org/camp-ev/

Cet article CampOSV à l’IRISA est apparu en premier sur LabFab.


Accéder à l'intégralité du contenu

laboratoire pédagogique 110 bis bretagne

Les 4 Journées départementales de l'Innovation. Pour les 10 ans de la Journée Académique de l'Innovation, retour sur 4 moments précédents dans les 4 départements.

le 08/12 : 1° JDI Journée départementale de l'Innovation dans les Côtes d'Armor, pour fêter les 10 ans de la Journée Académique de l'Innovation, on revient sur la thématique du « travail collaboratif »

  • 9h00-12h00 : Macro 110bis en direct de Ploufragan « Venez dire ce que vous avez réalisé, quelles ont été vos idées, on en parle, on les partage… avec le témoignage du collège de Ploufragan »
  • 14h00-15h30 : Atelier Hybride : retour sur la conférence de Sylvain Connac en 2018, quelles questions veut-on lui poser 3 ans après ?
  • 15h30-17h00 : Atelier hybride : Échanges avec Sylvain Connac sur le travail collaboratif

le 26/01 : 2° JDI Journée départementale de l'Innovation dans le Finistère pour fêter les 10 ans de la Journée Académique de l'Innovation, on revient sur la thématique de « l'évaluation »

  • 9h00-12h00 : Macro 110bis en direct de … « Venez dire ce que vous avez réalisé, quelles ont été vos idées, on en parle, on les partage… avec le témoignage du collège de … »
  • 14h00-15h30 : Atelier Hybride : retour sur la conférence de Yann Mercier-Brunel en 2019, quelles questions peut-on se poser encore ?
  • 15h30-17h00 : Atelier hybride : Échanges avec le CARDIE sur l'évaluation.

le 09/03 : 3° JDI Journée départementale de l'Innovation dans le Morbihan pour fêter les 10 ans de la Journée Académique de l'Innovation, on revient sur la thématique des « Sciences cognitives »

  • 9h00-12h00 : Macro 110bis en direct de … « Venez dire ce que vous avez réalisé, quelles ont été vos idées, on en parle, on les partage… avec le témoignage de l'école de … »
  • 14h00-15h30 : Atelier Hybride : retour sur la conférence de Johann Gérard en 2018, quelles questions veut-on lui poser 3 ans après ?
  • 15h30-17h00 : Atelier hybride : Échanges avec Johann Gérard sur les "cogni-classes".

le 30/03 : 4° JDI Journée départementale de l'Innovation en Ille et Vilaine pour fêter les 10 ans de la Journée Académique de l'Innovation, on revient sur la thématique des « émotions dans les apprentissages »

  • 9h00-12h00 : Macro 110bis en direct de … « Venez dire ce que vous avez réalisé, quelles ont été vos idées, on en parle, on les partage… avec le témoignage du collège de … »
  • 14h00-15h30 : Atelier Hybride : retour sur la conférence de Christelle Gavory en 2021, quelles questions veut-on lui poser 1 an après ?
  • 15h30-17h00 : Atelier hybride : Échanges avec Christelle Gavory sur les émotions dans les apprentissages.

Accéder à l'intégralité du contenu

Vous êtes acteurs de la communauté éducative en Bretagne (parents, élèves, enseignants, personnels d'encadrement, partenaires…).

Vous vous questionnez sur l'aménagement des espaces et du temps des apprentissages ?

Entre le 8 novembre 2021 et le 15 décembre 2021, le 110bis Bretagne vous propose différentes animations pour réfléchir ensemble sur ces thématiques.

Pour les détails et les liens de connexion des visios pour les micros 110bis et les ateliers, allez sur l'onglet AGENDA.

le 10/11

  • 9h00-9h30 : Micro 110bis « aménagement des espaces et temps des apprentissages »
  • 14h00-17h00 : Ateliers (hybrides au 110bis Bretagne) Archi-Start Archi-Classe avec CANOPE.

le 17/11

  • 9h00-9h30 : Micro 110bis au séminaire TNE « aménagement des espaces et temps des apprentissages »
  • 9h00-10h30 : Atelier Hybride au 110bis « Inspiration » avec Magalie Hardouin avec une focale sur les aménagements en école maternelle.
  • 14h00 : Atelier d'inspiration 110bus avec Archiclasse au séminaire TNE // Tiers Lieu au Lycée Renan St Brieuc : Archi classe puis temps avec parents, mairie, élèves, personnels sur pourquoi un tiers lieu éducatif dans un lycée ?

le 24/11

  • 9h00-10h00 : Micro 110bis " temps des apprentissages"
  • 14h00-15h30 : Atelier hybride en direct de l'école de Trébédan : « 5 ans après l'aménagement de vos espaces, en quoi cela a-t-il changé les temps d'apprentissages pour les élèves ? »
  • 15h30-17h00 : Atelier hybride en direct de l'école de Trébédan : « 5 ans après l'aménagement de vos espaces, en quoi cela a-t-il changé les relations avec les parents, la commune ? »

le 01/12

  • 9h00-12h00 : Macro 110bis « Venez avec vos idées : on en parle, on les réalise… »
  • 10h00-11h00 : Webinaire de présentation de la permanence architecturale avec Agathe Chiron, designer
  • 17h00-18h00 : Micro 110bis Grand Public

le 15/12 :

  • 9h00-10h00 : Macro 110bis le bilan de ce cycle, ce qu'on retient, ce qu'on expérimente… »
  • 14h00-17h00 : Qu'est-ce qu'un TNE ? // Lancement d'un groupe de réflexion sur aménagement des espaces et temps des apprentissages

Accéder à l'intégralité du contenu

Les Cycles du 110bis Bretagne et du 110bus Bretagne

De novembre à fin décembre : Cycle « Aménagement des espaces et temps des apprentissages »

De janvier à février : Cycle « Parentalité »

De mars à avril : Cycle « Bien-Etre »

De mai à juin : Cycle « Inspirations »


Accéder à l'intégralité du contenu

super brest

L'UBO Open Factory est un service de l'Université dont les locaux sont situés sur le campus du Bouguen à Brest.

L'adresse de l'UBO Open Factory est :
6, avenue Victor le Gorgeu
29200 Brest

Consultez le plan ci-joint ou, pour plus de détail, consultez le site de l'UBO Open Factory


Afficher une carte plus grande


Accéder à l'intégralité du contenu

Locamusics Records est un studio d'enregistrement mobile qui propose des ateliers d'écriture et d'enregistrement aux publics dans les collèges, lycées, structures associatives de quartiers avec la conviction que les projets culturels et musicaux sont un excellent support pour permettre aux jeunes d'acquérir savoir être, savoir faire : « Parce qu'oser prendre la parole en public s'est aussi, oser prendre sa place dans la société. »

Pour se faire nous avions créer avec un ami une cabine d'enregistrement mobile et démontable pour me déplacer dans les structures et chez les particuliers.

Aujourd'hui après 10 ans d'utilisation, je souhaiterai rendre cette cabine plus fonctionnelle et modulable. Et apporter des améliorations à partir du prototype que j'ai crée

Nous sommes actuellement 4 dans l'équipe, n'hésitez pas à prendre contact avec moi pour tous renseignements ou pour rejoindre l'équipe !

Contact : Laëtitia Dagorn de locamusic en commentaire de cet article !


Accéder à l'intégralité du contenu

L'idée c'est de chercher quelles sont les (des) données ouvertes disponibles sur Brest (Brest métropole, Pays de Brest,...) et imaginer une (ou plusieurs) applications qui pourraient en découler dans le respect des valeurs de Super Brest.

Contact : Christophe Measson (en commentaire de cet article !)


Accéder à l'intégralité du contenu